Gaza : l'armée israélienne annonce la possible capture de l'un de ses soldats

Des chars israéliens à proximité de la frontière avec la bande de Gaza, le 1er août 2014.
Des chars israéliens à proximité de la frontière avec la bande de Gaza, le 1er août 2014. (JACK GUEZ / AFP)

Le sous-lieutenant Hadar Goldin, 23 ans "pourrait avoir été enlevé" vendredi matin, un peu plus d'une heure après le début de la trêve éphémère entre Israël et le Hamas.

Pour l'État hébreu, la capture d'un de ses soldats est une ligne rouge. Israël a mis fin au cessez-le-feu avec le Hamas, vendredi 1er août, après le probable enlèvement de l'un de ses hommes dans le sud de la bande de Gaza.

La trêve était théoriquement en cours depuis plus d'une heure, dans la matinée, quand "les forces armées israéliennes ont été attaquées alors qu'elles neutralisaient un tunnel" dans la région de Rafah, a expliqué l'armée. Deux soldats ont été tués et le sous-lieutenant Hadar Goldin, 23 ans, "pourrait avoir été enlevé par des terroristes durant cet incident".

Ce type d'événement est un casus belli pour Israël. En juin 2006, le rapt du soldat franco-israélien Gilad Shalit avait suscité une émotion considérable dans le pays et déclenché cinq mois d'opérations militaires israéliennes dans la bande de Gaza. Le soldat avait finalement été libéré en octobre 2011 en échange d'un millier de prisonniers palestiniens.

Vous êtes à nouveau en ligne