Un islamiste recherché par Washington tué aux Philippines

Capture d\'écran d\'une carte pointant les Philippines. 
Capture d'écran d'une carte pointant les Philippines.  ( GOOGLE MAPS)

Abdoul Basit Ousmane a été tué, lundi, dans une région montagneuse de l'île. 

Sa tête était mise à prix un million de dollars par Washington. Un islamiste philippin, recherché pour terrorisme aux Etats-Unis, a été tué dans un échange de tirs aux Philippines, annoncent rebelles et militaires, lundi 4 mai.

Abdoul Basit Ousmane a été tué dans une région montagneuse alors qu'il était sous la garde de combattants du Front moro islamique de libération (Fmil), le groupe insurrectionnel le plus actif du pays, selon son vice-président, Ghazali Jaafar. "Nous pouvons confirmer qu'Ousmane est mort et que son corps a été inhumé dans la tradition islamique", a-t-il précisé.

Recherché par toutes les polices

Ousmane était recherché par toutes les polices des Philippines après avoir échappé à un raid, le 25 janvier à Mamasapano, localité isolée de l'île de Mindanao, qui avait tourné au bain de sang puisque 44 policiers avaient été tués par la rébellion musulmane.

Selon Ghazali Jaafar, Ousmane a été tué alors qu'il était conduit par des rebelles du Fmil à des dirigeants du groupe souhaitant obtenir sa reddition dans le cadre des négociations avec Manille. "Il y a eu un échange de tirs sur le chemin. Ousmane a pu se rendre compte qu'il allait être trahi", a-t-il avancé.

Le chef de l'armée philippine, le général Gregorio Catapang, a confirmé la mort du rebelle, sans en éclairer les circonstances. Cinq hommes d'Ousmane ont également été tués avec lui, a-t-il ajouté.

Vous êtes à nouveau en ligne