Au secours du Vanuatu, dévasté par le cyclone Pam

France 3

L’état d’urgence a été décrété au Vanuatu. Les premières estimations font état d’au moins 46 morts selon l’ONU. De nombreuses infrastructures ont été ravagées.

La mobilisation internationale a été rapide pour venir en aide au Vanuatu, sévèrement touché par le cyclone Pam, d’une extrême violence. L'Australie a envoyé un avion d'aide de première urgence, rapidement suivie par la Nouvelle-Zélande.

Un avion français chargé de vivres, d'eau et de kits de secours est parti de Nouméa (Nouvelle-Calédonie) en milieu de journée. "La situation est chaotique", rapporte Alain du Boispean, ambassadeur de France au Vanuatu.

État d’urgence

Hannington Alatoa, président de la Croix-Rouge du Vanuatu, confie à France 3 : "L'urgence concerne l'aide médicale, l'eau, l'assainissement. Concernant la nourriture, les populations locales doivent pouvoir s'en sortir dans les prochains jours avec leurs jardins et leurs potagers, ce qui laissera le temps d'évaluer l'aide humanitaire à livrer dans les zones les plus touchées".

Les frêles habitations de ce pays, l’un des plus pauvres du monde, n’ont pas résisté aux rafales de près de 320 km/h. "Toutes les maisons ont été soufflées, on a tout perdu", déclare un homme au micro de France 3. Le premier bilan fait état d’au moins 46 morts. L'état d'urgence a été décrété.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne