Obama va décorer un soldat d'origine française pour sa bravoure

(Florent Groberg, né à Poissy, va recevoir la prestigieuse "Medal of Honor" des mains de Barack Obama © Sipa)

Le président américain remet ce jeudi la Médaille d'honneur à Florent Groberg, 32 ans, soldat américain d'origine française pour son courage en Afghanistan. La "Medal of Honor" est la plus haute récompense militaire américaine. Mais Florent Groberg ne veut pas passer pour un héros.

Le parcours de Florent Groberg en Afghanistan commence en réalité en Algérie. C’est là que son oncle est tué par un commando du GIA. L’enfant vit alors en banlieue parisienne, à Poissy, et il dit que ce fut pour lui "un choc" . Le deuxième traumatisme, c’est le 11 septembre 2001 : la famille s’est installée aux Etats-Unis et Florent Groberg décide qu’il sera plus tard militaire pour "défendre la liberté" .

En ce 8 août 2012, il effectue son deuxième séjour en Afghanistan et raconte qu’il a eu un mauvais pressentiment : "Tu sais dans ta tête et dans ton cœur qu'aujourd'hui, ce sera peut-être plus dangereux." 

A LIRE AUSSI ►►► Afghanistan : Obama annonce une pause dans le retrait des forces américaines

Le danger se matérialise dans un village alors que le sergent Groberg est chargé de la sécurité d’un convoi. Un attentat kamikaze qu’il pressent en voyant un suspect s’approcher du groupe. Il est le premier à aller au contact d'un assaillant. Un acte de bravoure qui suscite l’admiration de sa mère, Klara Groberg. 

"Je sais que ce qu'il a fait est extraordinaire. Parce que se jeter sur un kamikaze, en pensant aux autres, cela m'épate", explique sa mère
--'--
--'--

Florent Groberg prépare une reconversion dans le civil

Klara Groberg sera aux côtés de son fils jeudi soir à la Maison Blanche. Il y aura aussi les survivants de cette attaque, "mon autre famille", dit Florent Groberg, qui pensera avant tout aux quatre soldats tués dans ce village afghan : "Cette médaille, elle est pour les gars que j'ai perdus et leur famille."

Florent Groberg : "Je suis juste un soldat ordinaire, c'est tout. Et je faisais mon travail"
--'--
--'--

Le jeune homme ne veut surtout pas passer pour un héros : dans son travail, il a presque perdu une jambe et avait d’ailleurs déjà reçu la visite de Barack Obama à l’hôpital. A 32 ans, plus question d’être dans l’armée, il prépare une reconversion dans le civil. Mais la relève est assurée de l’autre côté de l'Atlantique, raconte Klara Groberg :

"Ce que Florent a fait a déjà inspiré son cousin qui a rejoint l'armée française. Il n'y a pas plus grand pont entre les deux pays." 

Ce pont entre la France et les Etats-Unis sera donc symbolisé par la plus haute distinction militaire américaine, la "Medal of Honor". Florent Groberg sera d’ailleurs le premier soldat qui n’est pas né aux Etats-Unis à recevoir cette médaille.