Réveillon : la dangerosité des pétards en question

France 2

Le réveillon du Nouvel An a viré au drame en Alsace, où les pétards ont fait un mort et plusieurs blessés. Un accident qui repose la question de la dangerosité de ces produits explosifs.

Des restes de pétards et de feux d'artifice. Comme chaque année en Alsace, ils ont accompagnés la nuit de la Saint-Sylvestre. Mais, dans la soirée du mardi 31 décembre, à Haguenau (Bas-Rhin), aux alentours de Strasbourg, un jeune homme s'est tué dans son jardin, touché au visage par un mortier qu'il tentait d'allumer. "Chaque année, c'est la même histoire avec ces pétards et mortiers", souligne un voisin. Dans le Bas-Rhin, le port et l'utilisation de feux d'artifice à proximité des lieux de rassemblement sont interdits pour le réveillon.

Une réglementation plus souple en Allemagne

À la frontière, les contrôles de police ont été renforcés. Les pétards achetés en Allemagne, où la réglementation est plus souple, sont systématiquement confisqués. "Beaucoup de gens achètent des pétards énormes, qui sont très dangereux", explique le commissaire Éric Bolli, de la police de Strasbourg (Bas-Rhin). Dans la nuit du 31 décembre, 51 personnes ont été blessées par des pétards. Dans le département, le phénomène est récurrent.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne