VIDEOS. Retraites, écologie, unité nationale... Les six séquences à retenir des vœux d'Emmanuel Macron pour 2020

Le président de la République, Emmanuel Macron, adresse ses vœux aux Français depuis l\'Elysée, le 31 décembre 2019.
Le président de la République, Emmanuel Macron, adresse ses vœux aux Français depuis l'Elysée, le 31 décembre 2019. (MARTIN BUREAU / FRANCE 2)

Depuis son bureau de l'Elysée, le président de la République a notamment annoncé qu'il comptait mener le projet de réforme de retraite "à son terme", malgré la contestation.

Dix-huit minutes, debout dans le salon d'angle à l'Elysée. Emmanuel Macron a adressé, mardi 31 décembre, ses troisièmes vœux aux Français depuis le début de son quinquennat. Pour l'exercice 2020, le président de la République n'a pas fait d'annonce tonitruante. Si ce n'est qu'il mènera "à son terme" la réforme des retraites qui perturbe le pays depuis bientôt un mois. Franceinfo vous résume tout. 

Il assure que la réforme des retraites "sera menée à son terme" 

Allait-il l'évoquer ? Et si oui, en quels termes ? Au sujet de la réforme des retraites, son dossier chaud du moment (il l'a évoqué pendant trois minutes), Emmanuel Macron a joué la carte de la fermeté : il a répété qu'il ne bougera pas d'un millimètre. Cette réforme, "à laquelle je me suis engagé devant vous et qui est portée par le gouvernement sera menée à son terme, a-t-il assuré. Parce qu'il s'agit d'un projet de justice et de progrès social."

Dans un contexte de grèves et de manifestations, Emmanuel Macron a dit "entendre beaucoup de mensonges et de manipulations". "L'apaisement toujours doit primer sur l'affrontement. (...) J'attends du gouvernement d'Edouard Philippe qu'il trouve la voie d'un compromis rapide dans le respect des principes", a indiqué le chef de l'Etat... sans jamais citer le mot qui fâche, le fameux âge pivot.

Le président a redit que la réforme contestée des retraites prendra "en compte les tâches difficiles" pour pouvoir "partir plus tôt". "Nous prendrons en compte les tâches difficiles pour permettre a ceux qui les exercent de partir plus tôt sans que cela soit lié à un statut ou à une entreprise", a déclaré le chef de l'Etat.

Il entamera "la revalorisation et la transformation" des carrières des enseignants, des professeurs et des soignants"

Un coup de pouce pour certaines professions ? "Nous entamerons la revalorisation et la transformation des carrières des enseignants, des professeurs, des soignants", a assuré le président de la République, sans donner plus de précisions en termes de chiffres et de salaires. "Nous devons continuer d'investir davantage dans l'Education et la Santé", a-t-il aussi tenu à préciser.

Il évoque les "moments d'épreuve que nous avons vécus"

Durant l'année 2019 qui vient de s'écouler, "nous avons vécu des moments d'épreuve", a rappelé Emmanuel Macron. Il a cité "la mort de nos soldats dans la lutte contre le terrorisme", "l'assassinat de nos policiers à la préfecture de Police de Paris", "les violences qui ont bousculé la vie de notre pays", "les catastrophes naturelles ayant touché la France en hexagone comme en outre-mer". Il a aussi eu un mot pour la disparition de l'ancien de président de la République Jacques Chirac et l'incendie qui a embrasé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Il promet que 2020 sera "l'année d'un nouveau modèle écologique"

Tout en rappelant les nombreuses initiatives et manifestations (notamment de la jeunesse) pour défendre la planète, Emmanuel Macron a promis que "2020 sera l'année où un nouveau modèle écologique doit se déployer." Avant d'ajouter que "nombre de décisions ont été prises en la matière", comme "fermer les centrales à charbon", "arrêter les nouveaux forages"... ll compte "amplifier ce mouvement et accélérer à toutes les échelles."

Il remercie les maires qui sont des "piliers du quotidien et des territoires"

Les Français seront appelés aux urnes en 2020. Précisément en mars pour les municipales. Emmanuel Macron a "une pensée pour les maires de France". "Dans quelques semaines, nombre d'entre eux s'arrêteront après un ou plusieurs mandats, d'autres solliciteront votre confiance. Qu'ils soient tous remerciés, ils sont les piliers de la République, du quotidien et des territoires", a déclaré le président à moins de trois mois du scrutin.

Il veut lutter "avec détermination contre les forces qui minent l'unité nationale"

L'unité en toile de fond. Selon le chef de l'Etat, "2020 doit ouvrir la décennie de l'unité retrouvée de la Nation." Car, a-t-il dit, "je vois trop de divisions au nom des origines, de la religion, des intérêts." Le président, qui souhaite "lutter avec détermination contre les forces qui minent l'unité nationale", a annoncé prendre "de nouvelles décisions sur ce sujet dans les prochaines semaines." Ce mot "unité" est celui que le président de la République a le plus employé durant son allocution, avant de conclure son allocution avec ses vœux "de paix et de bonheur pour tous."

Vous êtes à nouveau en ligne