Allier : Noyant-d'Allier fête l'année du Cochon

France 3

Pour la communauté asiatique, l'année du Cochon a démarré mardi 5 février. Illustration dans un petit village de l'Allier qui a accueilli de nombreux rapatriés après la guerre d'Indochine.

Le royaume des bouddhas à Noyant-d'Allier, dans l'Allier, domine de toute leur sagesse le jardin de la pagode. La voie est toute tracée par des statues. Les préparatifs de la fête du Têt, le Nouvel An vietnamien, s'achèvent. Un tiers des 700 habitants de ce village est d'origine asiatique. La mine de charbon a fermé en 1943. Dans les années 50, les corons servent à accueillir des familles indochinoises venues en France au lendemain de la défaite de Diên Biên Phu.

Chance et prospérité

Ces Français du bout du monde sont arrivés avec leurs histoires, leurs cultures et leurs croyances. "Ça a redonné vie au village, des classes ont été installées, ça fait vivre les commerces, ça a créé de l'activité", raconte Michel Lafay, le maire du village. "Les gens sont tolérants. C’est un village qui a une double culture, on ne se pose pas la question de ses origines", témoigne Caroline Nguyen, commerçante arrivée dans les années 70 comme réfugiée politique. Le village fête le Nouvel An vietnamien, placé cette année sous le signe du cochon, symbole de chance et de prospérité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne