1er janvier : ils sont au travail

FRANCE 3

Même si la nuit du réveillon a été courte, ils étaient sur le pont au petit matin.

Ils sont artisans, commerçants ou encore chauffeurs de bus, et commencent l'année 2019 en travaillant. Dans les rues de Bastia (Haute-Corse), c'est dès 6h30 au matin du 1er janvier que la journée de ce chauffeur a commencé. Les passagers ne se bousculent pas, mais il a quand même dû écourter son réveillon. Dans ce tabac, en revanche, il y a foule. Alors, pas question de chômer un jour férié. Le 1er janvier comme le reste de l'année, il faut avant tout accueillir les clients.

Le bretzel de la nouvelle année

À Strasbourg (Bas-Rhin), la journée est plutôt calme pour cette pâtisserie. Mais, ici, l'ouverture le jour de l'An est devenue un symbole. "C'est une tradition que mon prédécesseur avait toujours fait, pour servir quelques retardataires, souhaiter la bonne année à tout le monde" , explique Philippe Volck, pâtissier. En Alsace, il y a même une spécialité : le bretzel de la nouvelle année.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne