Nouveau report du lancement de Discovery

La navette Discovery, juin 2008
La navette Discovery, juin 2008 (© France 2)

La défaillance d'une valve a forcé la Nasa mardi à renoncer pour la deuxième fois en 24h00 au lancement de la navette

La défaillance d'une valve a forcé la Nasa mardi à renoncer pour la deuxième fois en 24h00 au lancement de la navetteLa défaillance d'une valve a forcé la Nasa mardi à renoncer pour la deuxième fois en 24h00 au lancement de la navette

Alors que les opérations de remplissage du réservoir externe avec près deux millions de litres d'hydrogène et d'oxygène liquide étaient déjà bien entamées, l'agence spatiale américaine a dû suspendre les manoeuvres.

Une nouvelle tentative pourrait être faite très tôt vendredi et en cas d'échec, une seconde en fin de soirée le même jour.

Selon un porte-parole du Centre spatial Kennedy, près de Cap Canaveral (Floride, sud-est), les techniciens n'ont pas apparemment pu fermer la valve qui permet de vidanger l'hydrogène du réservoir externe. Or cette dernière doit être en partie fermée pour le lancement.

Les ingénieurs pensent que le problème pourrait résider dans une mauvaise lecture du fonctionnement de la valve par les instruments, a indiqué ultérieurement, lors d'une conférence de presse en fin de soirée, Mike Moses, le directeur de l'équipe responsable du lancement.

"Si la valve est en cause et que les techniciens doivent aller dans le compartiment moteurs de la navette pour la remplacer, un lancement en août ne sera pas possible", a reconnu Mike Moses, indiquant que la prochaine tentative aurait alors lieu à la mi-octobre.

Des conflits de calendrier avec d'autres lancements et tests à la base aérienne de Cap Canaveral proche du Centre spatial Kennedy empêche un lancement d'une navette en septembre.

Autre paramètre, le Japon doit lancer son premier vaisseau spatial cargo automatique vers l'ISS (International Space Station: la station spatiale internationale) durant ce même mois, empêchant l'amarrage d'une navette en même temps à l'avant-poste orbital.

La loi des séries

Le sort semble s'acharner sur les navettes. En juin, une fuite d'hydrogène dans le mécanisme de remplissage du réservoir externe avait forcé la Nasa a reporter d'un mois le lancement d'Endeavour, qui a ensuite été retardé à quatre reprises en raison du mauvais temps.

En décembre 2007, une anomalie des indicateurs électroniques avait retardé de deux mois l'acheminement du laboratoire européen Columbus vers la Station spatiale internationale.

Un report à octobre du lancement de Discovery bousculerait le calendrier des six vols de navettes restant ensuite d'ici la fin du programme, en principe en septembre 2010 ou plus tard dans l'année.

Lors de cette mission de treize jours, Discovery et son équipage de sept astronautes, doivent livrer 6,8 tonnes de fret dont un second tapis de jogging, un congélateur pour préserver des échantillons d'expériences en migro-gravité des vivres et un nouveau réservoir d'amoniaque pour la Station.

L'ISS est un projet auquel participent 16 pays, d'un coût de cent milliards de dollars, surtout financé par les Etats-Unis.