Voitures électriques : le modèle norvégien

FRANCE 3

Pour beaucoup, la Norvège est un modèle à suivre en matière de transition vers la voiture électrique. Le gouvernement norvégien mène une politique incitative.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Tous les matins à Oslo en Norvège, la même scène se reproduit, des centaines de véhicules électriques se dirigent vers le port. En 2008, le gouvernement a décidé d'agir contre la pollution et de tout mettre en oeuvre pour que les Norvégiens roulent écolo. Presque dix ans plus tard, un véhicule sur trois et tout ou partie électrique, contre un sur 400 en France. Helge Irgens roule au diesel depuis trente ans, mais aujourd'hui, il envisage de passer à l'électrique. En à peine 20 minutes, le vendeur l'a convaincu.

1 000 points de charge à la fin de l'année

La clé du succès : une fiscalité très réduite à l'achat. Helge devra débourser 25 000 euros pour cette voiture, contre 36 000 euros pour ce même modèle à essence ou au diesel. Geir Rognen Elgvin a lui sauté le pas il y a quatre ans. Comme sept habitants sur dix à Oslo, il habite en appartement. Il doit donc marcher dix minutes pour arriver sur ce parking à voitures électriques et démarrer chaque matin la sienne est quand même une petite contrainte. Le coût d'utilisation reste malgré tout très réduit. L'un des principaux défis en Norvège est de mettre en place suffisamment de points de charges. Il y en a 600 à Oslo, il y en aura 1 000 à la fin de l'année.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne