Anders Breivik gagne son procès contre l'Etat norvègien, qu'il accuse de traitement "inhumain"

Anders Breivik, le 18 mars 2016, dans la prison de Skien (Norvège) où s\'est déroulé le procès. 
Anders Breivik, le 18 mars 2016, dans la prison de Skien (Norvège) où s'est déroulé le procès.  (LISE ASERUD / AFP)

Le tueur de l'île d'Utoya est enfermé depuis cinq ans en isolement pour avoir causé la mort de 77 personnes.

Anders Breivik a gagné, mercredi 20 avril, son procès contre les autorités norvégiennes qu'il accuse de traitement "inhumain" lors de sa détention. "La Cour (...) est arrivée à la conclusion que le régime carcéral implique un traitement inhumain de Breivik", a estimé le tribunal d'Oslo, faisant valoir que le terroriste d'extrême droite de 37 ans était maintenu à l'isolement depuis près de cinq ans.

Console de jeux et appareils de gym à disposition

Le tueur de l'île d'Utoya, qui a massacré 77 personnes en 2011, est détenu sous un régime de très haute sécurité. Il bénéficie cependant d'un traitement privilégié, avec des conditions très confortables par rapport à celles d'autres nombreux prisonniers. Trois cellules sont à sa disposition et il dispose d'une console de jeux vidéo et d'appareils de gym. 

Breivik a été condamné à 21 ans de prison pour avoir tué huit personnes en faisant exploser une bombe près du siège du gouvernement à Oslo, puis 69 autres en ouvrant le feu sur un camp de jeunesse du Patri travailliste norvégien. Sa peine est susceptible d'être prolongée tant qu'il restera considéré comme dangereux.

Vous êtes à nouveau en ligne