Environnement : le rêve d'une ville sans voiture

France 3

Paris libérée de ses voitures et deux-roues motorisés dimanche 16 septembre. Au-delà d'une journée symbolique, peut-on imaginer durablement une ville sans voitures ?

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Paris rendue aux piétons le temps d'une journée. Les Champs-Élysées sans aucune voiture : une initiative plutôt bien accueillie. Alors, rêve éphémère ou réalité futuriste ? Des rues sans voiture à l'image des villes imaginées par les urbanistes, des rues plus vertes où l'on circulerait à bord de téléphériques urbains et même à bord de capsules suspendues. À ce jour, il n'existe pas de villes où l'on ne compte aucune voiture, si ce n'est quelques exceptions un peu folkloriques, comme l'île de Mackinac, dans le Michigan (États-Unis), où on se déplace uniquement à pied ou à cheval.

Impossible de supprimer toutes les voitures

Dans de nombreuses métropoles, depuis quelques années, on prend des mesures pour réduire le trafic urbain en centre-ville, comme Londres (Royaume-Uni) avec son péage. L'an prochain, Oslo, en Norvège, prévoit même d'interdire son hypercentre à toutes les voitures. Mais des villes entières sans aucun véhicule, ce n'est pas "vraiment" possible, selon l'urbaniste Frédéric Heran. À Paris, le trafic routier a déjà été réduit de 30% entre 2007 et 2017, mais il faudra encore attendre avant que le bitume ne soit exclusivement réservé aux piétons.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne