Nigeria : 71 morts dans l'attentat d'une gare routière

(Afolabi Sotunde Reuters)

Un attentat a fait plus de 70 morts et 124 blessés, ce lundi matin à Abuja, capitale du Nigeria. Si aucune revendication n'est parvenue pour le moment, les autorités soupçonnent déjà l'organisation islamiste Boko Haram.

C'est à l'heure de pointe que les bombes ont explosé ce lundi matin, dans la gare routière à la sortie d'Abuja, capitale du Nigeria.
Pour l'heure, la police dénombre 71 morts et 124 blessés. Ces derniers sont actuellement soignés dans les différents hôpitaux de la capitale. L'explosion s'est produite près du pont Nyanyan, à huit kilomètres au sid de la capitale.

  

Si aucune revendication n'est parvenue pour le moment, les soupçons des autorités se portent déjà sur l'organisation islamiste armée Boko Haram, en lutte dans le Nord-Est du pays.

Sur les lieux de l'attentat, le président nigérian Goodluck Jonathan s'en est directement pris au mouvement islamiste. "Boko Haram est une vilaine page de l'histoire de notre développement (...) mais nous allons en venir à bout ", a -t-il affirmé.

De récents attentats dans le Nord-Est du pays

La semaine dernière, des islamistes présumés ont tué au moins 60 personnes lors de l'attaque d'une localité du Nord-Est.
En février, plus de 100 villageois avaient été tués par des hommes armés, soupçonnés d'être des islamistes proches de Boko Haram.

C'est la première fois depuis avril 2012 que la capitale du Nigeria connaît une attaque terroriste. A l'époque, des kamikazes avaient visé les bureaux du journal This Day, situés dans le centre d'Abuja.

Vous êtes à nouveau en ligne