Nicolas Sarkozy écrit à Vladimir Poutine pour le féliciter

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Le président de la République, Nicolas Sarkozy, a écrit à Vladimir Poutine pour lui adresser ses félicitations et ses "plus sincères" encouragements. Tout au long de la journée, les pays occidentaux ont entériné cette élection acquise dès le premier tour tout en émettant certaines réserves et en appelant le nouveau pouvoir russe à évoluer sur le dossier syrien.

"Au lendemain de votre élection à la
présidence de la Fédération de Russie, je tiens à vous adresser toutes mes
félicitations et mes vœux pour la Russie et le peuple russe"
écrit Nicolas
Sarkozy à Vladimir Poutine après sa large victoire, dès le premier tour, à l'élection présidentielle russe. 

Une lettre pour
souligner les liens "étroits" entretenus par Paris et Moscou qui
tranche avec les déclarations du ministre des Affaires étrangères français,
Alain Juppé. En milieu de journée il avait estimé que l’élection présidentielle
russe n’avait "pas été exemplaire" .

David Cameron à "hâte" de travailler avec Vladimir Poutine

Des réactions finalement similaires à celles enregistrées tout au long de la
journée par les pays occidentaux.

La chancelière allemande, Angela Merkel a décroché son téléphone pour souhaiter "du succès dans son prochain mandat à Vladimir Poutine" .

Les Etats-Unis, tout en se disant prêts à travailler avec le nouveau président russe, ont eux appelé
la Russie à enquêter de manière indépendante sur d’éventuelles irrégularités
pointées par la mission de l’OSCE.

Mais au dela de ces félicitations, l’Occident espère que le nouveau pouvoir
russe évoluera sur le dossier syrien. David Cameron, qui a indiqué avoir "hâte" de travailler avec Vladimir Poutine, a ainsi évoqué "la Syrie et le besoin d'une
action internationale unie pour mettre un terme à la violence et éviter une
détérioration de la situation"
. Dans le même sens, Washington a dit espérer
que la Russie jetterait "un nouveau regard sur la tragédie en Syrie
maintenant que l'élection est terminée"
.

Bachar al-Assad, le chef de l'État syrien, n’a pas
oublié pour sa part de mettre en avant "en son nom et au nom du peuple
syrien"
la "remarquable élection" du vainqueur de la
présidentielle russe. 

Oeuvres liées

{% document %}

Vous êtes à nouveau en ligne