Netanyahu à Berlin: une visite chargée de symboles

Benjamin Netanyahu (27/01/2009)
Benjamin Netanyahu (27/01/2009) (© AFP/Leon Neal)

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, rencontrait jeudi à Berlin la chancelière d'Allemagne

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, rencontrait jeudi à Berlin la chancelière d'AllemagneLe Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, rencontrait jeudi à Berlin la chancelière d'Allemagne

Cette visite était chargée du souvenir du génocide des juifs par les nazis.

Sous pression des Etats-Unis et des Européens, qui lui demandent de geler la colonisation des territoires occupés, le Premier ministre Benjamin Netanyahu retrouve dans Angela Merkel un interlocuteur qui s'interdit de critiquer l'Etat hébreu, en raison de l'Holocauste.

La chancière allemande devrait néanmoins répéter que l'Allemagne comme les autres membres de l'Union européenne considère la colonisation comme un obstacle à une solution du conflit qui passe par la création de deux Etats.

Mais les deux dirigeants ont des sujets de discussion plus consensuels, comme les otages et l'Iran.

La question iranienne


Au nom de la défense d'Israël face aux menaces proférées par Téhéran, Mme Merkel s'est également prononcée pour un durcissement des sanctions économiques contre l'Iran s'il continue à enrichir de l'uranium.

Mme Merkel résiste ainsi aux pressions des entreprises allemandes qui se plaignent de perdre des parts de marché au profit de la Chine notamment, en raison des sanctions.

Washington et les Européens soupçonnent Téhéran, qui s'en défend, de vouloir ainsi se doter de l'arme nucléaire.

M. Netanyahu a fait de la défense d'Israël contre la menace iranienne un pilier de sa politique étrangère.

Cérémonies symboliques


La visite sera également dominée par des cérémonies symboliques. Il sera le premier chef de gouvernement israélien à visiter la ville de Wannsee, au sud de Berlin, où les dirigeants nazis décidèrent en 1942 de la "solution finale", l'extermination des juifs dans l'Europe occupée.

Il s'est vu remettre dans la matinée les plans originaux du camp d'extermination d'Auschwitz, découverts par hasard dans un appartement à Berlin en 2008, et qui sont destinés au mémorial de l'Holocauste à Yad Vashem.

M. Netanyahu a déclaré à l'avance que cette visite à Wannsee serait "chargée d'émotion". Il a fait l'éloge des liens étroits entre Israël et l'Allemagne qui ont établi des relations diplomatiques en 1965.

"Chaque fois que je viens en Allemagne, je me félicite de nos relations avec le gouvernement allemand, pas seulement en raison du présent et de l'avenir mais au vu du passé", a-t-il déclaré à la presse à son arrivée en Allemagne.

Lors de sa mini-tournée européenne, le dirigeant israélien a rencontré mercredi à Londres l'émissaire américain pour le Proche-Orient George Mitchell.