Nelson Mandela : la justice tranche sur "la guerre des tombes"

(Rogan Ward Reuters)

DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL | Une partie de la famille Mandela a porté plainte ce mardi contre le petit-fils de l'ancien président pour "manipulation de sépulture". Elle lui reproche d'avoir retiré, sans autorisation, les corps de trois enfants de Madiba enterré dans son village d'enfance. Un juge leur a donné raison et pourrait ordonner le retour des restes dans les heures qui viennent.

Nouveau rebondissement dans "la guerre des tombes"
au sein de la famille Mandela. Le front anti-Mandla, mené par l'influente
Makaziwe, a déposé plainte ce mardi contre le petit-fils de l'ancien président.
Une enquête criminelle est en cours "pour manipulation de sépulture contre
Mandla", d'après un porte-parole de la police.

Un peu plus tôt, un juge civil saisi par 16 membres de la
famille avait "ordonné que le mis en cause obéisse à l'ordre de restituer
les restes des trois corps d'ici mercredi 15 heures
". Les avocats de
Mandla ayant déposé un recours, la décision définitive n'est attendue que demain.

 Au cœur de cette bataille ? Le sort des corps de trois des
enfants de Nelson Mandela. Enterrés à Qunu, le village d'enfance de Nelson
Mandela, ils ont été transférés discrètement il y a deux ans par Mandla dans le
cimetière du lieu de naissance de l'ancien président. Madiba a assuré à
plusieurs reprises ces dernières années vouloir reposer à Qunu, auprès de son
père et de ses proches, dont ses trois enfants morts.

Vous êtes à nouveau en ligne