Mystère des pyramides : des "anomalies thermiques" détectées sur Khéops

(Ces "anomalies thermiques" ont été présentées ce lundi soir devant la pyramide de Khéops © Nariman El-Mofty/AP/SIPA)

Cette découverte encore inexpliquée est le premier résultat de la mission "Scan Pyramids" le 25 octobre dernier par des scientifiques égyptiens, français, japonais et canadiens. Un projet qui va durer jusqu'à la fin de l'année 2016.

"Khéops va nous livrer aujourd'hui l'un de ses secrets", avait annoncé le ministre des Antiquités Mahmoud Eldamaty au début de la conférence de presse donnée ce lundi soir au pied de la pyramide de Khéops. Ce secret, c'est encore un mystère. Puisque les "anomalies thermiques" détectées en "quantité" sur grandes pyramides près du Caire sont encore inexpliquées. "L'une d'elles est particulièrement impressionnante" a précisé un communiqué de presse. "Elle se situe sur la face est de la pyramide de Khéops, au niveau du sol." Peut-être l'emplacement d'une chambre sécrète.

Des anomalies assez importantes puisque  certains blocs de pierres présentent jusqu'à 6 degrés d'écart avec les blocs voisins. La présentation sur grand écran est assez impressionnante, des couleurs chaudes qui apparaissent dans un monument funéraire balayé de teintes froides allant du bleu au magenta.

"Sans promettre de résoudre le mystère"

"Nous avançons avec humilité sans promettre de résoudre ce mystère mais de faire progresser la connaissance" a expliqué  à l'AFP Mehdi Tayoubi, fondateur de l'institut français HIP qui participe au projet. "J'espère que cela donnera envie à d'autres ingénieurs de rejoindre l'aventure."