Les «Casques blancs» syriens, «prix Nobel alternatif» en Suède

Casques blancs syriens, bénévoles de la Défense civile syrienne.
Casques blancs syriens, bénévoles de la Défense civile syrienne. (DR/Capture d'écran )

Les bénévoles de la Défense civile syrienne, qui fournissent les premiers secours aux victimes des bombardements en zone rebelle, se sont vu co-décerner le Right Livelihood Award, plus connu sous le nom de «prix Nobel alternatif». Ils partagent ce prix avec les militantes égyptienne Hozn Hass et russe Svetlana Gannouchkina ainsi que le journal turc «Cumhuriyet».


«Les Casques blancs représentent des Syriens ordinaires qui veulent la paix et la sécurité. Ces bénévoles sont une lueur d'espoir au milieu de la tragédie humaine qu’est la guerre civile syrienne. Il est donc encore plus horrible que les premiers à y répondre soient eux-mêmes ciblés», note Ole von Uexkull, directeur de la fondation Right Livelihood Award. Syria Civil Defence, organisation plus connue sous le nom de «Casques blancs», compte 3.000 volontaires et a secouru plus de 62.000 personnes prises au piège des décombres des bâtiments détruits pendant la guerre civile syrienne. «Ils vont là où les bombes tombent et sortent les victimes des ruines, des gravats des maisons qui ont été bombardées», insiste Ole von Uexkull.

 
Les «Casques blancs» se présentent comme une organisation apolitique. «Syrie Défense civile sauve des vies et renforce les liens entre les communautés. Nous sommes neutres, impartiaux et humanitaires. Nous ne promettons allégeance à aucun parti politique. Nous sommes au service de tous les Syriens. Nous sommes du peuple et (travaillons) pour le peuple», écrivent-ils sur leur site Internet.
 

Reconstruire la Syrie
«Nous sommes honorés d'accepter ce prix incroyablement prestigieux et espérons sincèrement que dans un avenir proche, nous pourrons laisser de côté nos outils de sauvetage pour commencer le travail de toute une génération consistant à reconstruire la Syrie», espère Raed al-Saleh, directeur de Syria Civil Defence.
 
Fondé en 1980, le Prix Right Livelihood honore et soutient les personnes et associations «ayant fait preuve de courage et d’audace en proposant des solutions pratiques et exemplaires aux défis les plus urgents de notre monde.» Les «Casques blancs» syriens partagent cette récompense avec la féministe et militante des droits de l'Homme égyptienne Mozn Hassan, la militante russe des droits des migrants et réfugiés Svetlana Gannouchkina et le journal turc indépendant Cumhuriyet. Les quatre lauréats du prix Nobel alternatif se partageront la somme de trois millions de couronnes suédoises (environ 313.000 euros).
Vous êtes à nouveau en ligne