LA PHOTO. Irak: les chiites prient l'imam al-Kazim malgré les attentats

Trois bombes ont explosé le lundi 2 mai 2016 à Bagdad et dans les environs de la capitale irakienne, faisant au total 14 morts et 38 blessés. Une partie des victimes sont des pèlerins chiites qui se rendaient au sanctuaire de l\'imam Moussa al-Kazim, figure du chiisme qui vécut au VIIIe siècle.
Trois bombes ont explosé le lundi 2 mai 2016 à Bagdad et dans les environs de la capitale irakienne, faisant au total 14 morts et 38 blessés. Une partie des victimes sont des pèlerins chiites qui se rendaient au sanctuaire de l'imam Moussa al-Kazim, figure du chiisme qui vécut au VIIIe siècle. (AHMAD AL-RUBAYE / AFP )

Les pèlerins chiites irakiens se rendent chaque année au sanctuaire de l'imam Moussa al-Kazim, figure du chiisme qui vécut au VIIIe siècle, empoisonné par le calife abbasside Hâroun ar-Rachîd en 799 à l’âge de 55 ans. Il est enterré à al-Kadhimiya, un quartier de Bagdad.

Les chiites prient l'imam al-Kazim Trois bombes ont explosé le lundi 2 mai 2016 à Bagdad et dans les environs de la capitale irakienne, faisant au total 14 morts et 38 blessés. Une partie des victimes sont des pèlerins chiites qui se rendaient au sanctuaire de l'imam Moussa al-Kazim, figure du chiisme qui vécut au VIIIe siècle.
Vous êtes à nouveau en ligne