Israël : l'électorat français de plus en plus influent

FRANCE 3

Durant la campagne législative, les Français d'Israël sont très courtisés par les partis de droite. Cet électorat pourrait être décisif pour le scrutin du mardi 9 avril. 

À Netanya (Israël), à 30 km de Tel-Aviv, on parle français, on mange français. Avec un tiers de ses habitants qui vient de France, c'est la plus francophone des villes israéliennes et la campagne électorale se vit en français. La coalition de centre droit est menée par un militaire, le général Benny Gantz, qui devance Benyamin Netanyahou dans les sondages. Mais Netanya est acquise au Premier ministre. Pour ses électeurs, il est imbattable sur la sécurité.

100 000 Franco-Israéliens

Des clips de campagne spécifiques sont réalisés à destination de l'électorat français de plus en plus influent. Allié du Premier ministre au gouvernement, mais plus radical, le parti La Nouvelle Droite compte dans ses rangs le Français Yomtob Kalfon. Israël accueille 500 000 francophones. 100 000 Juifs ayant la double nationalité franco-israélienne vivent désormais dans le pays et un tiers d'entre eux a rejoint l'État hébreu au cours des cinq dernières années. Traditionnellement, cet électorat vote majoritairement à droite. Il est très courtisé par la classe politique, car le scrutin du mardi 9 avril est très serré.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne