Les sujets du jour
Sommet du G7AmazonieBrexitMigrantsCrise politique en ItalieMort de Simon Gautier en Italie

"C'est lamentable, il faut que ça cesse" : des centaines de musulmans victimes d'arnaques avant le pèlerinage à La Mecque

Plus de deux millions de musulmans ont entamé vendredi 9 août le pèlerinage annuel à La Mecque en Arabie saoudite. (ABDEL GHANI BASHIR / AFP)

Plus de deux millions de musulmans entament vendredi le pèlerinage annuel à La Mecque, en Arabie saoudite. Parmi eux, entre 20 000 et 25 000 Français. 

Ils vont accomplir le hajj, l'un des cinq piliers de l'islam que tout musulman est censé accomplir au moins une fois dans sa vie s'il en a les moyens. Plus de deux millions de musulmans entament vendredi 9 août le pèlerinage annuel à La Mecque, en Arabie saoudite. Parmi eux, entre 20 000 et 25 000 Français doivent s'y rendre. Tous les ans, des centaines de pèlerins sont victimes d'arnaques de la part d'agences non agréées, qui vendent des séjours tout compris qu'elles ne sont pas en mesure d'assurer.

Nour el Iman Kaddourien faisait partie des Français qui devait se rendre à La Mecque... jusqu'à ce qu'elle voit son voyage annulé quelques heures avant le départ, comme des milliers d'autres personnes. Elle le préparait avec son mari depuis sept mois : "Des gens n'ont pas été honnêtes, des gens ont menti jusqu'au bout et nous ont fait miroiter quelque chose. On se retrouve lésé, alors que ce sont des choses qui auraient pu être évitées."

Des agences non agréées

Nour a appris qu'elle était passée par une agence non agréee par le ministère du Hajj en Arabie Saoudite, qui lui a vendu un visa qu'en réalité elle n'avait pas pu obtenir. Elle n'a toujours pas été remboursé. Ce n'est qu'un exemple des nombreuses dérives constatées par Omar Dakir, président de l'Association culturelle d'entraide et de fraternité, qui vient en aide aux pèlerins. "Nous avons des preuves", affirme-t-il.

C'est la jungle, c'est la folie. Et cette année, c'est l'hécatombe. Ce ne sont pas des centaines mais des milliers (de personnes concernées, ndlr), et ça c'est lamentable. Il faut que ça cesseOmar Dakirà franceinfo

"Nous avons constitué un énorme dossier sur plusieurs années. Il y a des gens qui ont pignon sur rue, agréées par le ministère du Hajj, qui ne donnent pas de contrat de voyage, qui récupèrent des espèces", ajoute Omar Dakir.

L'association constate une augmentation des prix des voyages. Or les pèlerins n'ont pas le choix : pour réaliser le hajj, ils doivent obligatoirement acheter des packs tout compris, hébergement, nourriture et transports inclus. L'an dernier, Omar a lancé une pétition "Stop aux prix exorbitants du hajj", qui a récolté plus de 10 000 signatures.