Malgré l'attaque vendredi de son ambassade au Caire, Israël souhaite un retour à la normale des relations avec l'Egypte

Des manifestants égyptiens démolissent le mur de protection de l\'ambassade israélienne au Caire le 9 septembre 2011
Des manifestants égyptiens démolissent le mur de protection de l'ambassade israélienne au Caire le 9 septembre 2011 (AFP PHOTO/MOHAMED HOSSAM)

"Nous ferons tout pour que les relations entre les deux pays reviennent à la normale", a affirmé à la radio publique Gilad Erdan, le ministre de l'Environnement, un proche du chef du gouvernement Benjamin Netanyahu.Il a ont toutefois exprimé des doutes sur la notion de "Printemps arabe" à la suite de l'attaque contre l'ambassade israélienne.

"Nous ferons tout pour que les relations entre les deux pays reviennent à la normale", a affirmé à la radio publique Gilad Erdan, le ministre de l'Environnement, un proche du chef du gouvernement Benjamin Netanyahu.

Il a ont toutefois exprimé des doutes sur la notion de "Printemps arabe" à la suite de l'attaque contre l'ambassade israélienne.

"Dans cette affaire, les autorités égyptiennes ont agi comme il le fallait", a ajouté M. Erdan en faisant allusion à l'intervention d'un commando égyptien qui a délivré six gardes israéliens assiégés dans les locaux de l'ambassade d'Israël au Caire envahie par la foule vendredi soir.

Les violences devant l'ambassade ont fait 4 morts, dont l'un décédé d'une crise cardiaque, et plus de mille blessés.

"Il y a un intérêt aussi bien du côté israélien qu'égyptien à ramener les relations entre les deux pays à la normale, même si ce n'est pas simple", a ajouté le ministre chargé de la défense passive Matan Vilnaï à la radio militaire.

Lire aussi

>>