Louisiane : enquête fédérale après la mort d'un homme noir tué par des policiers blancs

(Des rassemblements ont eu lieu à Bâton-Rouge après la mort d'Alton Sterling, un Noir Américain tué par deux policiers Blancs © Sipa/SIPANY)

Une enquête fédérale a été ouverte mercredi soir après une nouvelle bavure aux Etats-Unis dans la nuit de lundi à mardi. Deux policiers blancs ont tué un homme noir à Bâton-Rouge, en Louisiane. Après deux soirées de rassemblement, les autorités ont souhaité désamorcer la situation.

Aux États-Unis, les gens ont comme une impression de déjà-vu : deux policiers blancs ont abattu, dans la nuit de lundi à mardi, un homme noir qui vendait des CD devant une épicerie de Bâton-Rouge, en Louisiane. Un incident qui pose une fois de plus la question du racisme dans la police américaine.

Mercredi, pour la deuxième soirée consécutive, des rassemblements ont eu lieu. Mais les autorités de Louisiane semblent en effet avoir retenu la leçon des précédentes bavures : ils ont tout fait pour calmer le jeu très rapidement. Le gouverneur de l’Etat John Bel Edwards, moins de 48 heures après l’incident, a annoncé que la division des droits civiques du département de Justice serait en charge de l’enquête. C’était l'une des revendications de la famille et des associations. De son côté, le chef de police n’a pas cherché à exonérer les deux policiers : "Comme vous, il y a beaucoup de choses qu’on ne comprend pas. Et à ce stade, comme vous, j’exige des réponses. Notre objectif est que l’enquête sur cet incident soit complète, juste, transparente et indépendante" a-t-il déclaré.

Le 122e Noir tué par la police américaine depuis le début de l'année

Beaucoup de questions et encore peu de réponses, après cette nouvelle bavure qui, comme souvent, a été capturée dans une vidéo amateur. On y voit deux policiers appréhender Alton Sterling, qui semble résister, puis le plaquer brutalement au sol. On entend un policier crier “il a une arme ”, et des coups de feu.

L’homme, un Noir de 37 ans et père de cinq enfants était armé et connu des services de police. Mais pour sa famille et les militants de défense des droits civiques, cela ne justifie en rien cette fin tragique.

D’après un décompte du Washington Post, Alton Sterling est le 122ème Noir tué par la police depuis le début de l’année.

Vous êtes à nouveau en ligne