Trois militaires français tués lors d'une mission en Libye

Voir la vidéo
France 2

Trois soldats français, en service commandé sur le territoire libyen, sont morts près de Benghazi ce dimanche 17 juillet. Une milice jihadiste a revendiqué l'attaque.

C'est un communiqué du ministère de la Défense qui l'a confirmé ce 20 juillet. Jean-Yves le Drian y déplore "la perte de trois sous-officiers français décédés en service commandé en Libye", ce dimanche 17 juillet. Selon la version officielle française, les trois hommes seraient morts dans un accident d'hélicoptère.

Mais il y aurait une autre version. Sur le site Internet, les brigades de défense de Benghazi, un groupe proche d'Al-Quaïda, affirment avoir abattu l'appareil. Dès dimanche, le site a publié des photos présentées comme des images de carcasse de l'hélicoptère.

Un secret de polichinelle

Les trois militaires français seraient morts à l'ouest de la Libye, au sud de Benghazi. Officiellement, la France mène seulement, en Libye, des missions de survol et de renseignement. Mais la présence de membre des forces spéciales est un secret de polichinelle.

Depuis la mort du général Kadhafi, le pays est plongé dans le chaos et livré à la montée en puissance des jihadistes d'Al-Quaïda et du groupe Etat islamique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne