Les talibans pakistanais alliés à Al Qaïda ont revendiqué lundi l'attaque d'une base de l'armée à Karachi

Les talibans attaquent la base militaire de Mehran pour venger Ben Laden
Les talibans attaquent la base militaire de Mehran pour venger Ben Laden (AFP PHOTO/ ASIF HASSAN)

Au moins 12 militaires ont été tués dans l'assaut qui a été lancé dans la nuit de dimanche à lundi sur le quartier général de l'aéronavale pakistanaise.Les talibans pakistanais avaient juré de venger la mort d'Oussama Ben Laden (tué le 2 mai dernier par les forces spéciales américaines au Pakistan) en s'en prenant notamment aux forces de sécurité.

Au moins 12 militaires ont été tués dans l'assaut qui a été lancé dans la nuit de dimanche à lundi sur le quartier général de l'aéronavale pakistanaise.

Les talibans pakistanais avaient juré de venger la mort d'Oussama Ben Laden (tué le 2 mai dernier par les forces spéciales américaines au Pakistan) en s'en prenant notamment aux forces de sécurité.

"Nous revendiquons cette attaque à Karachi ", a déclaré à l'AFP par téléphone depuis un lieu inconnu Ehsanullah Ehsan, porte-parole du Mouvement des talibans du Pakistan (TTP), un groupe qui a fait allégeance à Al-Qaïda et mène, depuis l'été 2007, une campagne extrêmement meurtrière d'attentats dans tout le pays. "Nous avions déjà averti, après la mort de Oussama, que nous mènerions des attaques encore plus puissantes", a ajouté le porte-parole.

Dix-sept étrangers, dont onze travailleurs chinois, sont sortis sains et saufs de l'attaque dans laquelle tous les attaquants ont été tués, selon le ministère de l'Intérieur pakistanais.

La base aéronavale de Mehran se trouve à 24 km de la base aérienne de Masroor, la plus importante du Pakistan, où une partie de l'arsenal nucléaire pourrait se trouver.

Des tirs ont retenti pendant près de seize heures sur la
base de Mehran, attaquée par une vingtaine de miliciens
islamistes qui ont tué 12 militaires et détruit deux avions, avant
d'être maîtrisés.

Outre les 12 tués, 14 militaires ont été blessés, a dit un
porte-parole de l'aéronavale. De source proche des services de
sécurité, ont fait état de trois tués parmi les assaillants.

Vous êtes à nouveau en ligne