Les Pays-Bas en fête pour célébrer leur nouveau roi, Willem-Alexander

(New Pool Reuters)

Willem-Alexander, 46 ans, est devenu ce mardi le plus jeune roi d'Europe, après l'abdication de sa mère, la reine Beatrix, 33 ans de règne. Il a prêté serment solennellement dans l'après-midi. Des dizaines de milliers de Néerlandais se sont réunis pour fêter l'événement, une célébration qui va durer encore plusieurs heures, et dire au revoir à une souveraine aimée et respectée.

La grande place du Dam, noire de monde - on attend dans les rues de la capitale près d'un million de visiteurs - ne se lasse pas de fêter son nouveau souverain, Willem-Alexander, le fils de la reine Beatrix, qui devient à 46 ans le plus jeune roi d'Europe. Plus que cela, il est le premier homme à s'assoir sur le trône royal depuis 1890, après trois reines et une régente. Et cela ne se reproduira pas tout de suite, car le nouveau couple royal a trois enfants, trois filles de 6, 7 et 9 ans.

Moment fort ce mardi matin, la signature par la reine Beatrix de l'acte d'abdication, à 10h05 précises, dans une salle du palais royal. À partir de ce moment, Beatrix est redevenue "simple" princesse.

"Je suis heureuse et reconnaissante de pouvoir vous présenter votre nouveau roi, le roi Willem-Alexander" (la princesse Beatrix)

La famille royale s'est ensuite présentée à son peuple sur le balcon du palais, avant de prendre la direction de la "Nieuwe Kerk", l'église où où s'est déroulée la cérémonie d'intronisation, et qui jouxte la place du Dam. 

Il s'agit tout de même d'une petite revanche personnelle pour Willem-Alexander, surnommé par les médias dans sa jeunesse le "Prince Pils", pour son goût disons prononcé pour la bière et la fête. Mais celui qui veut désormais incarner un monarque "du XXIe siècle " a bien changé depuis, devenant notamment membre du Comité international olympique (CIO).

Le rendez-vous des souverains

La reine Beatrix, 75 ans, très aimée aux Pays-Bas après ses 33 ans de règne, a déjà été fêtée avec ferveur dans la nuit de lundi à mardi, lors de la "Journée de la Reine", qui a vu les fêtards déambuler dans les rues jusqu'au petit matin.

Sur les bancs de la Nieuwe Kerk, les dirigeants de l'Union européenne Herman Von Rompuy et José Manuel Barroso, mais aussi l'ancien secrétaire général de l'ONU Kofi Annan. Mais aussi, et surtout, le "gotha royal" du monde entier, le prince Charles et son épouse Camilla en tête, l'héritier du trône espagnol Felipe, celui du Japon Nahurito, le Prince Albert II de Monaco...

En revanche, le nouveau roi n'a pas vu son beau-père, Jorge Zorreguieta, le père de la future reine Maxima, mis au ban pour son rôle controversé pendant la dictature argentine.

Le nouveau souverain a prêté serment devant les États généraux, les deux chambres du Parlement, jurant de respecter la constitution et de "protéger les droits de tous les résidents aux Pays-Bas ". Mais il faut savoir qu'il ne jouira que d'un rôle mesuré dans la politique du pays.

Amsterdam en fête

Ballons, drapeaux, chapeaux, banderoles et même cravates. Amsterdam est passée au orange ce mardi, des couleurs de la famille royale, les Orange-Nassau.

Et la fête ne va pas s'arrêter de sitôt. Des concerts et spectacles doivent rythmer les prochaines heures des habitants et simples curieux venus célébrer l'événement jusque tard dans la nuit.

Vous êtes à nouveau en ligne