Les locations AirBnB dans le collimateur de Berlin

(Le Sénat de Berlin a décidé de frapper un grand coup pour mettre de l’ordre dans la jungle des locations de vacances © MaxPPP)

A partir du 1er mai, les loueurs de logements qui ne disposeront pas d’une autorisation de la mairie risqueront jusqu’à 100.000 euros d’amende.

Un joli deux pièces à 70 euros la nuit en plein cœur du Berlin branché : ce genre d’offres risque de devenir beaucoup plus rares à compter du 1er mai. Le Sénat de Berlin a décidé de frapper un grand coup pour mettre de l’ordre dans la jungle des locations de vacances.

Jusqu'à 100.000 euros d'amende 

Plus de 17.000 offres sont aujourd’hui disponibles à Berlin : un phénomène jugé en partie responsable de la hausse des loyers et de la pénurie de logements. A l’avenir, chaque propriétaire souhaitant louer son appartement devra donc solliciter une autorisation spéciale auprès de sa mairie d’arrondissement. Faute de quoi il risquera jusqu’à 100.000 euros d’amende ! Mais la mise en place rapide de ce dispositif risque de poser des problèmes : les demandes d’autorisations ne pourront sans doute pas toutes être examinées avant le mois de mai.

Personne ne sait qui obtiendra l'autorisation 

Sans compter que de nombreux recours sont à prévoir : des juristes planchent déjà sur l’aspect légal des autorisations. Et pour l’instant personne n’est capable de dire avec précision qui pourra ou non bénéficier du précieux sésame.