Les intempéries provoquées par l'ouragan Ida ont tué au moins 144 personnes, selon un dernier bilan mardi

Scène de désolation au Salvador, après le passage de l\'ouragan Ida (09/11/2009)
Scène de désolation au Salvador, après le passage de l'ouragan Ida (09/11/2009) (France 2)

Le nombre de morts pourrait s'élever jusqu'au 500, selon la presse locale.Mardi est le premier jour d'un deuil national de 72 heures.De nombreuses maisons ont été emportées par les rivières en crue et les coulées de boue à Veraopaz, une petite ville de 6.800 habitants.

Le nombre de morts pourrait s'élever jusqu'au 500, selon la presse locale.

Mardi est le premier jour d'un deuil national de 72 heures.De nombreuses maisons ont été emportées par les rivières en crue et les coulées de boue à Veraopaz, une petite ville de 6.800 habitants.

Parmi les miraculés retrouvés par les secours, le petit Jose Rodas, 9 ans, sauvé après avoir été prisonnier des décombres de sa maison pendant dix heures.
Le Salvador ébranlé par l'ouragan
Trois jours de pluies diluviennes, nées de la conjonction d'une zone de basse pression et de l'humidité apportée par le passage de l'ouragan Ida, ont emporté 18 ponts et coupé plusieurs routes. Des entreprises de construction ont mis à disposition hommes et matériel pour aider le ministère des Travaux publics à dégager ces axes.

Des spécialiste sont venus du Venezuela et des techniciens de la Commission économique pour l'Amérique latione (Cepa) ont commencé à évaluer les dégats.

Il pourrait y avoir "davantage de morts", a indiqué Melendez, affirmant que les équipes de secours recherchaient "un bon nombre de personnes disparues".

Selon les premières estimations du ministère des Travaux publics, il faudra 80 millions de dollars pour rebâtir les ponts et les routes.

Le Guatemala voisin a envoyé des secouristes, de la nourriture et de l'eau, le Nicaragua et le Venezuela des médicaments. Cuba, le Japon, Panama ou encore l'Union européenne ont également offert leur soutien.

Les pluies qui ont déferlé sur le Salvador sont dues "à une zone de basse pression et aux effets de traîne laissés dans la région par Ida. Le Salvador est en état d'alerte depuis jeudi en raison des pluies provoquées par le passage de l'ouragan.

Le pays compte 12.930 sinistrés encore réfugiés mardi dans 118 centres d'hébergement provisoire. Dans ces écoles, églises ou salles communales, des équipes du ministère de la Santé ont commencé à prendre des mesures de prévention contre les risques d'épidémie.

Par ailleurs, au Nicaragua, Ida a laissé dimanche 13.000 sinistrés au Nicaragua voisin. L'ouragan s'est affaibli en remontant vers le nord. Après que la dépression eut touché la côte sud des Etats-Unis mardi matin, les vents dans son sillage sont retombés à 55 km/h selon le centre national des ouragans (NHC) basé à Miami, en Floride (sud-est).