Les habitants de Marioupol solidaires de leurs soldats

(Natalia et Lydia confectionnent un filet de camouflage pour les blindés © Radio France / Eric Damaggio)

De nombreux volontaires se pressent pour aider les troupes ukrainiennes dans la ville de Marioupol où l'on craint un assaut. Une population qui se sent abandonnée par le gouvernement.

Selon un porte-parole de l’armée ukrainienne sept drones ont survolé la ville de Marioupol ces dernières 24 heures. Les habitants continuent de craindre un assaut.

 

Pour aider les troupes ukrainiennes, un centre bénévole d’aide aux soldats a été créé. Les volontaires sont nombreux. Dans une pièce, des dizaines de sacs de vieux vêtements s’entassent et patiemment Vladimir découpe, dans un survêtement usé, des morceaux de tissu verts et marron. On fabrique des filets de camouflage pour les blindés.

(Maria, la coordinatrice du mouvement des bénévoles organise des ateliers de fabrication de vêtements camouflés pour les soldats © Radio France / Eric Damaggio)

 

Au total, une quarantaine de volontaires sont présents chaque jour, certains réparent du matériel, collectent de la nourriture, ou organisent des formations aux premiers secours. Face à la menace grandissante d’une attaque, le mouvement prend de l’ampleur, expliquent Clarissa et Maria, les deux coordinatrices du centre.

 

Beaucoup de gens se sentent isolés et ont le sentiment d’avoir été abandonnés par le gouvernement mais aussi par les pays occidentaux.

Le soutien aux soldats s'organise à Marioupol. Le reportage d'Antoine Giniaux et Eric Damaggio
--'--
--'--