Les forces US en Afghanistan enquêtaient dimanche sur la perte d'un hélicoptère qui a entraîné la mort de 38 hommes

Des soldats des Forces spéciales américaines en Afghanistan (archive)
Des soldats des Forces spéciales américaines en Afghanistan (archive) (AFP - Ed Jones)

Il s'agit des plus importantes pertes en un seul événement pour la coalition en Afghanistan depuis l'intervention étrangère et le début du conflit fin 2001.Sept militaires afghans - membres des forces spéciales afghanes selon le ministère afghan de la Défense - ont également péri dans le crash.

Il s'agit des plus importantes pertes en un seul événement pour la coalition en Afghanistan depuis l'intervention étrangère et le début du conflit fin 2001.

Sept militaires afghans - membres des forces spéciales afghanes selon le ministère afghan de la Défense - ont également péri dans le crash.

Les talibans, joints par l'AFP, ont affirmé avoir abattu l'hélicoptère. Une thèse retenue par un responsable à Washington qui a corroboré cette thèse.

Selon le porte-parole des autorités du Wardak, l'hélicoptère s'est écrasé au cours d'une opération nocturne conjointe avec les forces afghanes.

Le président afghan Hamid Karzaï "partage la peine et la tristesse" de son homologue américain Barack Obama ainsi que des familles des victimes américaines et afghanes, a déclaré le palais présidentiel dans un communiqué.

L'accident est survenu deux semaines après la fin de la première phase de prise en charge de la sécurité du pays par les forces afghanes, suivant un calendrier de retrait des troupes américaines qui doit s'étaler jusqu'à la fin 2014.

Le secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta, a assuré dans un communiqué que les Etats-Unis "maintiendraient le cap" afin d'achever leur mission en Afghanistan.

Vous êtes à nouveau en ligne