Les 12 belles histoires qui sauvent l'honneur de 2012

Vingt-cinq ans après sa disparition, Saroo Brierley, 30 ans, a retrouvé sa mère, Fatima Munshi, dans sa maison de Khandwa, en Inde, le 15 février 2012.
Vingt-cinq ans après sa disparition, Saroo Brierley, 30 ans, a retrouvé sa mère, Fatima Munshi, dans sa maison de Khandwa, en Inde, le 15 février 2012. (AP / SIPA )

Parce que cette année a aussi été placée sous le signe de l'amour et de la solidarité. Si, si. 

Avant de se souhaiter à tous une bonne année, pourquoi ne pas faire le bilan de celle qui vient de s'écouler ? Situation économique délabrée, tensions meurtrières dans plusieurs régions du monde et pessimisme quant à l'avenir de notre planète : l'actualité de 2012 n'a pas été des plus réjouissantes. Pourtant, ça et là dans le monde, des hommes et des femmes ont prouvé que l'humanité s'en tirait encore bien. Solidarité, générosité, entraide ou bon esprit, francetv info a choisi les douze belles histoires qui ont marqué cette année, faite aussi de retrouvailles, d'exploits, d'entraide et de prouesses. 

Une année de retrouvailles (attention, peut contenir des larmes)

1/ Il retrouve sa maison, vingt-cinq ans après, grâce à Google Earth.

Milieu des années 1980, dans le centre de l'Inde. Tout avait très mal commencé pour Saroo. Parti avec son frère ramasser des pièces de monnaie tombées dans les trains, le petit garçon de 5 ans perd la trace de son aîné. Lancé à sa recherche, il monte de train en train et se retrouve, en quelques heures, dans la gare de l'immense Calcutta, à plus de 1 000 km de chez lui. Incapable de donner son nom de famille ni son adresse, le petit garçon erre dans les rues, puis est pris en charge par une association et finalement adopté par un couple d'Australiens.

Vingt-cinq ans plus tard, Saroo, qui travaille désormais pour l'entreprise de ses parents adoptifs, décide de partir à la recherche de sa famille, équipé de quelques souvenirs et d'un logiciel : Google Earth. Procédant comme pour un exercice de maths, écrit Le Parisien.fr, il calcule ses temps de trajet, en tenant compte de la vitesse moyenne des trains de l'époque, pour réduire son périmètre de recherche autour de la mégalopole. Trois ans et quelques heures de vol plus tard, Saroo a retrouvé sa famille, en février. Dans sa ville natale de Khandwa. Il apprend que son frère avait été retrouvé mort le même jour dans ce train. Mais comme le rapportait France Info, "sa mort reste inexpliquée, mais pour Saroo, c'est tout de même un soulagement : son grand frère ne l'avait pas abandonné."

2/ Il récupère Coco, son labrador miraculé

En avril, dans le comté de Limestone, dans l'Alabama (sud des Etats-Unis), une violente tornade a dévasté une cinquantaine de maisons. Parmi elles, celle de Greg Cook. Quand il arrive sur place, c'est la panique : son chien Coco, un labrador brun, était à l'intérieur quand le vent a détruit l'habitation. Mais l'homme ne désespère pas et se met à chercher et à appeler le chien dans les décombres, raconte le Huffington Post (en anglais). Jusqu'à l'heureuse surprise, dont voici l'image.

Greg Cook a retrouvé son chien Coco le 2 mars 2012 dans les décombres de sa maison, dévastée par une tornade, dans l\'Alabama (Etats-Unis).
Greg Cook a retrouvé son chien Coco le 2 mars 2012 dans les décombres de sa maison, dévastée par une tornade, dans l'Alabama (Etats-Unis). (GARY COSBY JR / AP / SIPA)

"J'aime mon chien, il est mon meilleur ami et je suis simplement heureux de le retrouver", a confié Greg Cook, en larmes, cité par le Huffington Post (en anglais)

3/  Il trompe la mort et retrouve sa maman 

Vous êtes en train de pleurer ? Si ce n'est pas le cas, voici une vidéo d'un éléphanteau, au Kenya, prisonnier d'un trou (à regarder jusqu'à la fin – heureuse – forcément), publiée en octobre. 

Vous pleurez maintenant ? (On le sait.)

Une année d'exploits en tout genre  

4/ Tel un Superman de la Sarthe, il sauve quatre enfants des flammes

Gilda Garbin, 29 ans, vit à Sablé-sur-Sarthe (Sarthe). Un après-midi d'août, vers 16 heures, un incendie dévaste un appartement du quartier Montreux. A l'intérieur, quatre enfants, âgés de 6 à 14 ans, ont eu le réflexe de se réfugier sur le balcon. Combien de temps seront-ils à l'abri ? Sans attendre les pompiers et face à la violence de l'incendie, le jeune homme décide d'aller les sortir de là. Et leur sauve la vie. "Je ne voudrais même pas qu'on dise ce que j'ai fait, en fait. Pour l'instant, les enfants sont bien. Je suis bien. Je ne cherche même pas à comprendre", a réagi Gilda devant les caméras de France 3 Pays-de-la-Loire.


Un homme sauve des flammes quatre enfants à Sablé sur... par France3PaysdelaLoire

Quelques jours plus tard, cet ancien militaire sans emploi a reçu la médaille de bronze d'honneur pour acte de courage ainsi que la médaille de la ville, a rapporté Le Maine Libre.

5/ Français, ils envahissent l'Amérique avec un niveau d'anglais de 3e

Puisque les bonnes histoires ne se déroulent pas que sur grand écran, la success story des Frenchies du film The Artist a bien mérité sa place dans ce classement des bonnes nouvelles de 2012. Les acteurs Jean Dujardin et Bérénice Bejo et le réalisateur Michel Hazanavicius ont réussi l'exploit de convaincre les Américains d'aller voir un film français, muet et en noir et blanc. Un succès populaire, mais aussi critique, avec pour point d'orgue une cérémonie des Oscars à la gloire de l'inattendu blockbuster. Même Uggie le chien a reçu un os d'or. 

Francetv info

6/ Il est maudit, mais garde l'esprit olympique

"Oh lalalala, ce n'est pas possible, il est maudit !" L'athlète chinois Liu Xiang a la poisse. Lors des Jeux olympiques de Pékin, en 2008, son abandon dès les séries du 110 m haies, tel un Pierre Richard des pistes, avait ému (et déçu) tout son pays. A Londres, point de revanche : Liu s'étale devant la première haie et se blesse à la cheville. Dépité et mal en point, le sportif finit pourtant par se relever. Claudiquant, il achève la course, plusieurs minutes après tout le monde, bras dessus, bras dessous avec le vainqueur de la série, le Britannique Andy Turner. "Le plus important aux Jeux olympiques n'est pas de gagner, mais de participer", dit-on.

Une année d'entraide et de solidarité

7/ Bien que policier et new-yorkais, il n'achète pas que des donuts

L'histoire, racontée par le New York Times (en anglais), s'est déroulée lors d'une froide soirée de novembre. L'officier Lawrence DePrimo patrouillait du côté de Times Square quand il a croisé un sans-abri pieds nus, assis sur le trottoir. "Il faisait froid et les pieds de cet homme étaient couverts de cloques (…). J'avais deux paires de chaussettes et j'avais encore froid", s'est souvenu le policier, interrogé par le journal. Il a alors décidé de lui acheter une paire de chaussures. Au moment de les lui remettre, une touriste originaire de l'Arizona a immortalisé la scène. Une belle image, même mal cadrée. 

Une passante a photographié, le 14 novembre 2012 à New York, un policier apportant des bottes à un SDF. Posté sur la page Facebook de la police new-yorkaise, le cliché a fait le tour des Etats-Unis.
Une passante a photographié, le 14 novembre 2012 à New York, un policier apportant des bottes à un SDF. Posté sur la page Facebook de la police new-yorkaise, le cliché a fait le tour des Etats-Unis. (JENNIFER FOSTER / SIPA / AP)

8/ Le clou reverse ses bénéfices pour donner un coup de pouce à ses clients

Les banques aimeraient pouvoir effacer 2012, la maudite. Année de la révolte des "indignés" contre l'élite financière, menace d'un effet domino provoqué par les banques espagnoles, mise sous pression des établissements européens par les agences de notation… Il n'y a guère que "ma tante" qui peut se vanter d'avoir comblé ses clients. En 2012, le Crédit municipal de Paris, qui a célébré son 375e anniversaire, a décidé de rembourser les prêts les plus modestes (n'excédant pas 150 euros) de ses clients. Un petit cadeau pour quelque 4 000 personnes, dont beaucoup – c'est justement la mission de cette banque – ont du mal à joindre les deux bouts. Le tout financé par les bénéfices de 2011, a rapporté Europe 1.

9/ Cafetier à Madrid, il protège les manifestants

Alberto Casillas est devenu l'icône du mouvement des "indignés" en Espagne. Ce cafetier espagnol de 49 ans s'est rendu célèbre en protégeant les manifestants anti-austérité, en septembre. Faisant rempart de son corps devant la porte de son établissement, il a hurlé aux policiers : "Sur ma vie, vous n'entrerez pas. On va assister à un massacre !" Pourtant partisan du Premier ministre espagnol Mariano Rajoy, il a expliqué la raison pour laquelle il avait pris la défense des jeunes manifestants opposés à la politique du gouvernement : "Je suis pour le respect de la loi, mais au-dessus de la loi, il y a l'humanité."

Une année à soulager la douleur des autres

10/ Il se baigne avec son vieux chien pour atténuer ses souffrances

Il y a Boule et Bill, Tintin et Milou, Belle et Sébastien et, depuis le mois d'août, John et Schoep. Lorsque la photographe Hannah Stonehouse Hudson a photographié la séance d'aquagym d'un vieux husky, Schoep, et de son maître, John, dans le Wisconsin (nord des Etats-Unis), elle ne s'est pas doutée qu'elle venait de révéler l'une des histoires les plus touchantes en circulation cette année sur les réseaux sociaux.

Car les compagnons ne font pas trempette pour se rafraîchir. Agé de 19 ans, ce bon vieux Schoep souffre d'arthrite et tous les soirs, il s'endort dans les bras de son maître quand ce dernier le baigne dans l’eau du lac Supérieur, pour soulager ses douleurs, a raconté The Huffington Post. 

Partagée sur Facebook, la photo a ému les médias locaux, puis de généreux donateurs. Ceux-ci se sont cotisés pour offrir à Schoep des séances de traitement au laser, a raconté Digital Journal (lien en anglais).  

11/ Ils recouvrent la vue grâce à des yeux bioniques

Chris James et Robin Millar ont perdu la vue à la suite d'une infection. La vie de ces deux Britanniques a pourtant considérablement changé cette année, quand des médecins anglais les ont équipés d'implants oculaires, au mois de mai. "Ces patients ne percevaient absolument aucune lumière, et l'implant a réactivé leur rétine après plus d'une décennie de cécité", s'est félicité l'un d'eux, cité par Le Point.fr. La puce électronique leur permet de recevoir des flashs de lumière et de percevoir les formes en noir et blanc. Voire mieux, comme l'a assuré Chris James : il est de nouveau capable de rêver en couleurs, pour la première fois depuis vingt-cinq ans. Et surtout, il a découvert le visage de sa femme. 

12/ Atteinte d'une leucémie, une fillette est en rémission grâce à un étonnant traitement

C'était le traitement de la dernière chance. Emma, 7 ans, a bénéficié en avril d'un protocole expérimental destiné à la guérir de sa leucémie, après une rechute. La chimiothérapie n'y faisant rien, la petite Américaine a reçu des injections d'une forme atténuée du VIH à l'hôpital pour enfants de Philadelphie, aux Etats-Unis. Des injections destinées à renforcer le système immunitaire et à attaquer les cellules cancéreuses. Malgré les effets secondaires, qui ont failli la tuer, Emma est actuellement en rémission, comme deux des douze patients traités de la même manière. Les neuf autres ont vu leur état s'améliorer. Des résultats "très encourageants", a dit l'un de ses médecins. 

N. Tabouri, P. Goldmann, France 3 / France 2

Vous êtes à nouveau en ligne