Législatives en Russie : l'opposition dénonce des fraudes et des cyber-attaques

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Les opérations de vote ont commencé ce dimanche en Russie pour renouveler la Douma, mais l'on ne peut pas dire qu'il y ait eu de véritable campagne électorale. Des accusations de pressions pèsent sur le parti de Vladimir Poutine, Russie Unie, après une vague de cyber-attaques visant des sites indépendants et l'interdiction de manifestations organisées par l'opposition.

Les électeurs russes sont appelés à désigner les 450 députés de la chambre basse du Parlement, dominé par le parti Russie Unie, qui détient une majorité de deux tiers des sièges.

L'opposition peine à faire entendre sa voix, et doit faire face depuis ce matin à plusieurs cyber-attaques visant des médias et une ONG. "L'attaque est dirigée contre tous les sites qui vont essayer de raconter ce qui se passe dans les élections " estime le porte-parole de Golos, une ONG qui surveille les fraudes électorales, dont le site a été piraté.

Le rédacteur en chef de la radio Echo de Moscou, Alexeï Venediktov, a été le premier a dénoncer une attaque dimanche matin. Il pense lui aussi que le site de la radio a été attaqué pour gêner la publication d'informations sur les fraudes électorales, comme l'a rapporté la correspondante de Radio France à Moscou, Ilana Moryoussef.

"L'Echo de Moscou se prépare à déposer une plainte auprès du procureur général [de Moscou] et de la commission électorale après la tentative de piratage du site de la radio", écrit-il sur le réseau social.

Newtimes, un hebdomadaire d'opposition, a été visé également, peu après avoir demandé à ses lecteurs de signaler par SMS ou par courriel, les irrégularités dont ils aurait été témoins. "Le gouvernement a peur qu'il y ait une manifestation après la publication des résultats ", a confié une journaliste de Newtimes à Ilana Mouryoussef.

Les autorités sont d'ailleurs mobilisées pour éviter toute manifestation, le chef de la police de Moscou a prévenu l'opposition : "N'espérez pas pouvoir manifester le soir du vote ."

"Le parti des escrocs et des voleurs"

Lisa, une jeune Russe,  fait partie des nombreux déçus par  Russie Unie et recommande à tous les Russes d'aller voter,  car "si nous ne votons pas, nos voix seront détournées par le parti des escrocs et des voleurs ".

Russie Unie, qui domine une scène politique verrouillée depuis une décennie, ne devrait pourtant pas avoir de mal à maintenir son écrasante majorité. Trois autres formations de l'assemblée  sortante — le Parti communiste, le Parti libéral-démocrate et Russie juste (centre-gauche) — devraient franchir le seuil des 7% nécessaires pour avoir des députés à la Douma.

 


Vous êtes à nouveau en ligne