Législatives en Israël : la paix n'est pas au programme

FRANCE 3

Benyamin Netanyahou refuse de créer un état palestinien s'il est réélu au pouvoir.

Les élections législatives se tiennent ce mardi 17 mars, en Israël. Au total, plus de cinq millions d'électeurs sont invités à élire leurs futurs 120 députés à la Knesset.
Pourtant, si les violences se poursuivent à Gaza, "aucun parti n'a inscrit sur son agenda la reprise d'un processus de paix, jugé en état de mort avancé", rapporte l'envoyé spécial de France 3 sur place, Hugues Huet. Les Palestiniens se font d'ailleurs peu d'illusions sur le résultat de ce scrutin.

Le coût des loyers inquiète davantage les Israëliens

"Le seul point nouveau c'est aujourd'hui Benyamin Netanyahou qui a exclu l'idée d'un État palestinien, s'il était réélu. Mais il s'agit plus en réalité d'une manoeuvre électorale de dernière minute", ajoute le reporter. Selon lui, les électeurs s'intéressent davantage aux problèmes du quotidien comme le coût des loyers. À Tel-Aviv, ces derniers ont augmenté de 50% en six ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne