Le Sénat de New York a approuvé vendredi soir un projet de loi sur le mariage homosexuel par 33 voix pour et 29 contre

New York: Brooklyn Bridge et Manhattan Bridge, sur l\'East River, et Manhattan au loin (14/03/2007)
New York: Brooklyn Bridge et Manhattan Bridge, sur l'East River, et Manhattan au loin (14/03/2007) (AFP / Saul Loeb)

Ce vote fait de New York le sixième Etat -et le plus important aux USA- à reconnaître le mariage entre personnes de même sexe (après le Massachusetts, le Connecticut, l'Iowa, le New Hampshire, le Vermont, outre la capitale fédérale Washington DC).Malgré les amendements imposés par les républicains, de nombreux New-Yorkais ont fêté l'événement.

Ce vote fait de New York le sixième Etat -et le plus important aux USA- à reconnaître le mariage entre personnes de même sexe (après le Massachusetts, le Connecticut, l'Iowa, le New Hampshire, le Vermont, outre la capitale fédérale Washington DC).

Malgré les amendements imposés par les républicains, de nombreux New-Yorkais ont fêté l'événement.

Le document avait besoin de 32 voix sur 62 pour être adopté, il en a obtenu 33, soit une de plus. La loi autorisant le mariage homosexuel a été votée après une longue bataille et des années d'échec devant la chambre haute. Fortement amendée par les sénateurs républicains, elle stipule un certain nombre d'exceptions religieuses.

Elle devrait être approuvée dans sa nouvelle version dans les prochaines heures par l'Assemblée à majorité démocrate et promulguée par le gouverneur Andrew Cuomo, qui est à l'origine de la présentation du projet. "New York a finalement fait tomber la barrière qui empêchait des couples de même sexe d'avoir la liberté de se marier et de bénéficier des protections fondamentales que tant de couples et de familles tiennent pour acquises", a déclaré Andrew Cuomo dans un communiqué.

Le maire de New York Michael Bloomberg, qui milite en faveur du mariage homosexuel, a salué un "triomphe historique pour l'égalité et la liberté".

Des scènes de liesse ont fait suite au vote dans les quartiers à forte concentration homosexuelle, notamment Greenwich Village, à l'ouest de Manhattan, où des dizaines de militants étaient réunis depuis le début de la soirée.

Depuis mardi, le Sénat de l'Etat -qui aurait dû être en vacances lundi soir - était réuni en session extraordinaire pour peaufiner le texte, qui a été approuvé la semaine dernière par l'Assemblée, et y introduire des exceptions, notamment de nature religieuse. A l'extérieur du bâtiment (situé à Albany, à 200 km au nord de New York), des dizaines de manifestants pour ou contre le mariage homosexuel campaient depuis une semaine, brandissant des pancartes et scandant des slogans.

Sheldon Silver, le président de l'Assemblée à majorité démocrate, avait annoncé qu'en cas d'approbation au Sénat, la chambre basse se réunirait dans la foulée pour voter à nouveau, cette fois sur le texte amendé.

Du côté des mécontents, la conférence épiscopale de New York s'est au contraire déclarée "profondément déçue et troublée" par le vote de la loi. "Nous considérons nos frères et soeurs homosexuels avec respect, dignité et amour. Mais nous affirmons tout autant que le mariage est l'union d'un homme et d'une femme", ont déclaré les évêques dans un communiqué.

De son côté, Barack Obama reste prudent sur le dossier, de peur de s'aliéner une partie des évangélistes, catholiques, latinos et afro-américains qui ont voté pour lui en 2008 et restent hostiles au mariage gay. Lors d'un gala de collecte de fonds organisé par la communauté homosexuelle jeudi à New York pour la semaine de la Gay Pride, le président américain a estimé que les couples homosexuels devaient bénéficier des mêmes droits légaux que les autres couples, sans toutefois se prononcer explicitement en faveur du mariage gay.

L'Etat de New York, troisième Etat le plus peuplé des Etats-Unis, rejoint cinq autres Etats ayant légalisé le mariage homosexuel: Iowa, Connecticut, Massachusetts, New Hampshire et Vermont. Quatre autres Etats - Delaware, Hawaï, Illinois et New Jersey - ont approuvé les unions civiles homosexuelles, sans donner droit au mariage. Les premiers mariages homosexuels aux Etats-Unis ont été célébrés en 2004 dans le Massachusetts.

En Californie, la justice a annulé en 2010 une interdiction des mariages gays mais aucune union ne peut être célébrée pour autant car la décision fait l'objet d'un appel. Le cas de la Californie pourrait faire jurisprudence pour tout le pays s'il remonte jusqu'à la Cour suprême.

Vous êtes à nouveau en ligne