Le programme millimétré des cardinaux électeurs

(Paul Hanna Reuters)

Le conclave chargé d'élire le nouveau pape va débuter en fin de journée. À 16h30, les 115 cardinaux électeurs seront enfermés dans la Chapelle Sixtine. Ils ne ressortiront de leur retraite élective qu'après avoir trouvé un successeur à Benoît XVI. Cela pourrait durer plusieurs jours. Pendant toute la durée du conclave, leurs journées seront rythmées par les quatre votes quotidiens.

Une journée pour rentrer dans le
conclave, pour se préparer à cette "épreuve" comme le disait Philippe Barbarin, l'un des quatre cardinaux
électeurs français. Dès le matin, les 115 prélats appelés à
élire le successeur de Benoît XVI vont découvrir leur chambre dans
la maison Sainte-Marthe, à 500 centaines de mètres de la Chapelle
Sixtine.

Mais pas question pour eux de s'y
attarder. Dès 10 heures, ils vont participer à une messe "Pro
eligendo romano pontifice
"
(pour l'élection du pontife romain). Elle sera célébrée par le
cardinal Angelo Sodano, doyen du collège cardinalice, dans la
basilique Saint-Pierre. Une messe suivie par quelques milliers de
fidèles à l'intérieur et par des dizaines de milliers d'autres sur
les écrans géants installés place Saint-Pierre pour l'occasion.

Une
première fumée (noire ?) vers 19 heures

L'autre
temps fort de cette journée sera la procession entre la Chapelle
Pauline et la Chapelle Sixtine. Une procession très codifiée ou
chacun a sa place attribuée en fonction de son statut protocolaire.
Et c'est à 16h30 que sera prononcé l' "Extra
omnes"
, "tout le monde dehors". À ce moment là, seuls les cardinaux et les
rares personnes utiles au vote resteront dans la Chapelle Sixtine.

Un
premier vote devrait alors avoir lieu, même si ce n'est pas une
obligation. En début de soirée, vers 19 heures, les milliers de
personnes présentes place Saint-Pierre scruteront donc la petite
cheminée installée pour l'occasion sur le toît de la Chapelle en
guettant la couleur de la fumée qui s'en échappe. Blanche si un nom
a obtenu au moins 77 voix, noire si aucun pape n'a été trouvé.

Potage
et rôti au menu

Lors
de son rendez-vous quotidien avec la presse, Federico Lombardi, l'un
des porte-parole du Vatican a d'ailleurs expliqué qu'il était "peu
probable que ce premier vote aboutisse à un résultat positif"
.
Dans ce dernier cas, les cardinaux retourneront dans leur lieu de
vie.

Si
le programme officiel parle juste d'un dîner à 20 heures, (avec de
la soupe, des légumes bouillis, des pâtes et du rôti) les
cardinaux qui ont déjà participé à un conclave évoquent des
discussions informelles entre prélats, les négociations et les
conciliabules. À ce moment là, ils refont l'élection passée et
préparent celle du lendemain.

Vers un conclave court ?

En-effet,
dès mercredi matin, les cardinaux vont retourner à la Chapelle
Sixtine pour deux tours de scrutin. Avec, là aussi, le même rituel
de la fumée noire ou blanche. En l'absence de majorité qualifiée,
ils revoteront l'après-midi.

Ce
programme millimétré pourrait durer plusieurs jours. Le Vatican
évoque toutefois un conclave "court", de deux à
quatre jours. Mais ce ne sont que des suppositions. Suppositions
aussi : le nom du futur pape même si la presse italienne continue de donner
Angelo Scola
, l'archevêque de Milan, en favori numéro un de ce scrutin.

Vous êtes à nouveau en ligne