Le prince William, bientôt pilote d’hélicoptère-ambulance

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Le prince William souhaite suivre une formation pour devenir pilote d’hélicoptère-ambulance, dans l’est de l’Angleterre. Un travail qui devrait devenir "sa première occupation", mais qui ne l’empêchera pas d’honorer ses engagement royaux.

Devenir sauveteur, voilà le rêve du prince William. Plus de 150 sauvetages et 1.300 heures de vols effectués en tant que pilote d'hélicoptère de la Royal Air Force (RAF) lui auront donné envie de continuer dans cette voie. Il débutera en septembre une formation de co-pilote d’hélicoptère-ambulance pour faire partie de la East Anglian Air Ambulance, une association de la société Bond Air Services. Il devient ainsi le premier membre héritier de la couronne anglaise à signer un contrat avec un société civile, a annoncé son bureau.

Plus de cinq mois d’entraînements et une série d’examens seront nécessaires au petit-fils de la reine d’Angleterre pour devenir pilote, mais cela n’effraie pas le jeune prince qui, d'après son porte-parole, est “très enthousiaste et très motivé ”, indique la BBC. Voilà un an qu’il souhaite reprendre son travail.

Un métier qui deviendra "sa première occupation"

J *e  suis assez impatient de retourner travailler. J'espère simplement que les premières interventions que j'aurai à réaliser à mon retour ne se feront pas de nuit* ", avait-il déclaré à CNN, peu après la naissance de son fils, le prince George.

Désormais engagé auprès de l’East Anglian Air Ambulance, le prince devra réaliser des vols de jour et de nuit, à Cambridge et à Norwich, dans l'est de l'Angleterre. Deuxième dans l’ordre de succession du trône, il n’abandonnera pas pour autant ses engagements royaux et a promis de verser son salaire à des associations caritatives. Bien que ce métier deviendra sa “première occupation”, “il continuera d’entreprendre au nom de la reine, à la fois au Royaume-Uni et à l’étranger”, a précisé un communiqué de Kensington Palace.

Vous êtes à nouveau en ligne