Le pays se prépare au passage d'un nouveau cyclone

Les inondations ont entraîné la mort de dizaines de personnes à Manille et dans sa région
Les inondations ont entraîné la mort de dizaines de personnes à Manille et dans sa région (© France 2)

Selon les météorologues, le typhon est en formation dans le Pacifique et devrait atteindre jeudi l'île de Luzon

Selon les météorologues, le typhon est en formation dans le Pacifique et devrait atteindre jeudi l'île de LuzonSelon les météorologues, le typhon est en formation dans le Pacifique et devrait atteindre jeudi l'île de Luzon

L'île que Ketsana a été balayée samedi dernier.

Le gouvernement a revu nettement à la hausse le nombre de décès dus au passage du typhon qui a englouti sous les eaux les quatre cinquièmes de Manille, une ville de 15 millions d'habitants. Le dernier bilan fait état de 240 morts et 375.000 sans-abri et pourrait encore s'alourdir.

Ketsana poursuit sa route vers le Viêtnam


Le typhon Ketsana est arrivé mardi dans le centre du Viêtnam, où les autorités ont ordonné l'évacuation de 170.000 habitants et envoyé l'armée pour aider aux opérations. Les navires ont reçu instruction de ne pas mouiller dans le port de Danang et la compagnie Vietnam Airlines a annulé tous les vols vers la ville depuis lundi.

38 personnes ont été tuées au Vietnam et 11 au Cambodge.

La rébellion communiste aux Philippines lève le pied


Les guérilleros communistes ont annoncé un cessez-le-feu unilatéral et ordonné à ses cadres de participer aux secours.

De leur côté, les Nations unies ont annoncé la fourniture de vivres et d'argent pour payer les médicaments.
Dans un appel au secours lundi, le ministre de la Défense Gilberto Teodoro a indiqué qu'en plus d'une aide alimentaire, d'argent et de médicaments, les Philippines pourraient solliciter l'intervention d'équipes internationales de secours. "La situation peut potentiellement se dégrader et nous ne pouvons pas attendre que cela se produise", a ajouté le ministre, indiquant qu'il avait formulé cette demande d'aide dans une lettre adressée au coordinateur de l'ONU aux Philippines.

Des commandos de la Marine américaine sont déjà intervenus pour sauver de l'inondation 52 habitants dont une femme en plein accouchement.

Les inondations qui ont suivi des pluies torrentielles sont les pires qu'ont connues en 40 ans la capitale des Philippines et sa région. Ces pluies sont tombées sans discontinuer pendant 9 heures.
Selon la météo locale, l'équivalent d'un mois de précipitations est tombé sur la capitale en moins d'une journée. "Cela ne s'est jamais produit", a expliqué une association humanitaire.

De nombreux appels ont été lancés sur les radios demandant aux habitants réfugiés sur les toits d'y rester en attendant les secours et de ne pas chercher à en descendre par eux-mêmes. Le responsable des opérations de secours a averti que de nouvelles inondations pourraient survenir dans les provinces septentrionales si les réservoirs et les barrages venaient à déborder.

A Manille, où l'état de catastrophe naturelle a été décrété, l'électricité a été coupée dans de nombreux quartiers, soit à cause de la montée des eaux, soit par mesure de sécurité. Il s'agit ainsi d'empêcher que les gens qui quittent leurs habitations ne soient électrocutés.