Le ministre égyptien des Affaires étrangères a été élu dimanche à l'unanimité secrétaire général de l'organisation

L\'égyptien Nabil al-Arabi élu secrétaire général de la Ligue Arabe le 15 mai 2011
L'égyptien Nabil al-Arabi élu secrétaire général de la Ligue Arabe le 15 mai 2011 (AFP / Khaled Desouki)

Nabil al-Arabi, 75 ans, succède à ce poste à son compatriote Amr Moussa, qui a dirigé pendant dix ans l'organisation panarabe comptant 22 membres et dont le siège est au Caire."J'assume cette difficile mission au moment où la nation arabe traverse des moments difficiles", a dit M. al-Arabi en faisant part de son "bonheur" d'avoir été choisi.

Nabil al-Arabi, 75 ans, succède à ce poste à son compatriote Amr Moussa, qui a dirigé pendant dix ans l'organisation panarabe comptant 22 membres et dont le siège est au Caire.

"J'assume cette difficile mission au moment où la nation arabe traverse des moments difficiles", a dit M. al-Arabi en faisant part de son "bonheur" d'avoir été choisi.

Saluant les mandats de son prédécesseur Amr Moussa, il a affirmé qu'il allait s'inspirer de son travail à la tête de l'organisation. "Il est en route vers le plus élevé des postes. Je lui souhaite plein succès", a-t-il dit en allusion à son ambition de briguer la magistrature suprême égyptienne.

M. Moussa, ancien ministre des Affaires étrangères très populaire en Egypte, a passé dix ans à la tête de la Ligue arabe. Il a annoncé son intention de se présenter à la présidentielle égyptienne prévue en novembre.

Le nouveau patron de la Ligue, Nabil al-Arabi aura la rude tâche de présider une organisation affectée par la contestation qui s'est étendue à plusieurs pays arabes après la chute des présidents tunisien Zine el-Abidine Ben Ali et égyptien Hosni Moubarak.

L'organisation panarabe, qui compte 22 membres, a exclu la Libye de Mouammar Kadhafi de ses travaux en raison de la guerre civile qui secoue ce pays, mais elle est restée jusqu'à présent quasiment muette face à la crise qui se déroule en Syrie.

La Ligue arabe a également renoncé à tenir cette année son sommet annuel, prévu en mai à Bagdad, pour le reporter à l'année prochaine.

Ancien ambassadeur à l'ONU, M. al-Arabi a travaillé en 2001 à la Cour internationale de justice.

Il a fait partie de l'équipe égyptienne qui a négocié la paix avec Israël en 1978-1979. L'Egypte et la Jordanie sont les seuls pays arabes à avoir signé la paix avec l'Etat hébreu.

Vous êtes à nouveau en ligne