Le groupe pétrolier BP doit retirer le bloc obturateur du puits endommagé à l'origine de la marée noire

Tchad Allac
Tchad Allac (AFP. C.Somodevilla)

Suite à cette opération, la fuite devrait être fermée pour de bon, a annoncé mercredi l'amiral Thad Allen, qui coordonne les opérations.Les mauvaises conditions météo en mer ont contraint BP à suspendre ses activités lundi autour du puits Macondo et retardécette opération.

Suite à cette opération, la fuite devrait être fermée pour de bon, a annoncé mercredi l'amiral Thad Allen, qui coordonne les opérations.

Les mauvaises conditions météo en mer ont contraint BP à suspendre ses activités lundi autour du puits Macondo et retardé
cette opération.

Le BOP endommagé, un ensemble de conduites et de valves, doit être retiré et remplacé avant que le forage du puits de dérivation, qui doit permettre de boucher la fuite pour de bon, puisse être achevé. Il reste une quinzaine de mètres à forer pour que les deux puits se rejoignent, à 4.000 mètres sous le plancher sous-marin, lui-même à 1.600 mètres sous la surface.

Quid de la comestibilité de la pêche
Le gouverneur de Louisiane Bobby Jindal a annoncé que son Etat demandait à BP de payer pendant cinq ans un programme de tests visant à évaluer la comestibilité des fruits de mer et poissons pêchés dans le Golfe.

BP doit financer l'analyse de 400 échantillons par mois afin de permettre aux pêcheurs de reprendre le travail. "C'est une demande simple. Nous avons tout d'abord demandé (que BP finance ce programme durant) 20 ans, puis nous avons modifié notre demande", a-t-il dit, avant d'indiquer que des représentants de Louisiane rencontreraient des responsables de BP vendredi à ce sujet.

Une malfonction du BOP endommagé est à l'origine de l'explosion le 20 avril de la plate-forme Deepwater Horizon, qui a fait 11 morts et causé la pire marée noire de l'histoire des Etats-Unis.

Cet élément, une fois remonté à la surface, constituera une pièce à conviction déterminante dans l'enquête sur les responsabilités de la catastrophe.

Une fois un BOP en état de marche installé, le puits sera en état de supporter la pression additionnelle qu'entraînera la connection entre le puits Macondo et le puits de dérivation, a expliqué Thad Allen. La masse combinée du BOP et du tube auquel il sera fixé lors de sa remontée avoisinera les 500 tonnes, et en cas de houle trop forte en surface, l'ensemble risquerait d'osciller comme un immense pendule. Les autorités jugent minimes le risque que du pétrole s'échappe du puits lors de l'échange des BOP, mais Thad Allen a indiqué qu'un dispositif permettant de le capter serait prêt le cas échéant.

Vous êtes à nouveau en ligne