Le gouverneur de la Banque centrale d'Afghanistan s'est enfui, a déclaré mardi le porte-parole de la présidence afghane

Forces de l\'Otan en Afghanistan
Forces de l'Otan en Afghanistan (AFP/MARTIN BUREAU)

Il confirme ainsi les informations de presse annonçant la fuite du gouverneur, Abdul Qadir Fitrat, qui se trouve aux Etats-Unis.

Il confirme ainsi les informations de presse annonçant la fuite du gouverneur, Abdul Qadir Fitrat, qui se trouve aux Etats-Unis.

"Il s'agit d'une fuite, non d'une démission... Les procédures formelles n'ont pas été respectées. Il n'est plus un gouverneur, mais un gouverneur en fuite", a déclaré le porte-parole de la présidence, Waheed Omer. "Il n'a jamais dit à personne au gouvernement que sa vie était en danger", a-t-il ajouté.

Quelques heures plus tôt, le département d'Etat américain avait confirmé que M. Fitrat se trouvait à Washington.

Le banquier dit craindre pour sa vie
Selon le New York Times, le banquier a annoncé lundi sa démission, dans des entretiens à divers médias afghans. Parlant depuis Washington, il aurait évoqué des craintes pour sa vie, liées aux allégations de corruption et au quasi-effondrement de la première banque privée du pays, la Kabul Bank.

En avril, M. Fitrat avait donné le nom de personnalités afghanes impliquées selon lui dans ce scandale.

L'établissement privé a été placé sous le contrôle de la Banque centrale d'Afghanistan fin 2010, après que des détournements massifs de fonds par ses dirigeants l'avaient poussé au bord de la faillite.

Vous êtes à nouveau en ligne