La Turquie ferme ses postes-frontières avec la Syrie pour "raisons de sécurité"

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

En Syrie les combats entre armée loyalistes et rebelles se sont concentrés sur la ville d'Alep. A quelques kilomètres de là, la frontière turque est tenue par les insurgés de l'Armée syrienne libre. La Turquie vient de décider de fermer ses postes-frontières avec la Syrie pour des "raisons de sécurité".

Depuis la mi-mars
2011 43.000 réfugiés syriens ont fui leur pays en direction de la Turquie. Or à
partir de ce mercredi, les sept postes-frontières sur les 877 kilomètres entre les deux
pays, sont désormais fermés. "Nous avons pris une telle mesure pour nos
citoyens pour des raisons de sécurité"
a expliqué une source turque
anonyme.

En effet depuis la
semaine dernière trois de ces postes-frontières étaient contrôlés par la
rébellion syrienne. Bab al-Hawa, Al-Salama et Jarablus étaient les principaux
points de passage entre les deux pays. Lors de la prise du poste de Bab
al-Hawa, à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de la métropole syrienne
d'Alep, une trentaine de camions turcs ont été pillés et neuf d'entre eux ont
été brûlés.

Située à 60km de la
Turquie, Alep connaît son cinquième jour d'affrontements entre les rebelles
opposés au régime du président Bachar el-Assad et les forces gouvernementales,
qui ont eu recours mardi à des hélicoptères de combat et des chars.

Vous êtes à nouveau en ligne