La moitié des richesses du monde sera détenue par 1% de la population en 2016

(Winnie Byanyima, directrice d'Oxfam et co-fondatrice du Forum mondial de l'économie © MAXPPP)

Une étude de l’Oxfam, une organisation non-gouvernementale qui lutte contre la pauvreté et les injustices, indique qu’en 2016 plus de 50% des richesses du monde seront détenus par 1% de ses habitants. Un pavé dans la mare avant l’ouverture cette semaine du Forum économique mondial en Suisse, à Davos.

La moitié des richesses du monde entre les mains de 70 millions de personnes, soit presque l’équivalent de la population française. C’est ce qui ressort de l’étude sur les inégalités publiée par Oxfam lundi. Encore plus saisissant, 80 personnes possèdent autant de richesses que les 3,5 milliards d’êtres humains les plus pauvres.

Cette inégalité est croissante comme l’indique Oxfam.  "Continuer comme si de rien n'était n'est pas sans coût pour les élites. L'incapacité à s'attaquer aux inégalités ramènera la lutte contre la pauvreté plusieurs dizaines d'années en arrière" , s’est alarmée la directrice de l’ONG, Winnie Byanyima. L’étude publiée se base sur les données du Crédit Suisse Global Wealth Datebook et sur le classement des plus grosses fortunes, révélé chaque année par le magazine américain Forbes .

Alerter avant le Forum économique mondial

Oxfam est une confédération qui réunit 17 organisations indépendantes qui partagent le but commun de la lutte contre les "injustices et la pauvreté ". Sa directrice est co-fondatrice du forum économique de Davos qui va se tenir de mercredi à samedi. Plus de 300 dirigeants politiques s’y rendront comme François Hollande, Angela Merkel, John Kerry ou encore Mateo Renzi.

Oxfam exhorte les Etats à adopter des mesures pour contrer la montée de ces inégalités. Parmi les priorités définies, la gratuité des services publics, la mise en place d’un salaire minimum ou encore la création d’une protection sociale.

(L'étude Oxfam sur la distribution des richesses © Idé)
 

Vous êtes à nouveau en ligne