La femme de Raïf Badawi en appelle à la communauté internationale

France 3

C'est une épouse révoltée qui se bat pour son mari, injustement condamné. Elle est réfugiée au Canada avec ses enfants. France 3 l'a rencontrée à l'occasion de son passage en France.

Sa sentence a fait le tour du monde. La femme du blogueur saoudien, Raïf Badawi, condamné il y a un an à mille coups de fouet et dix ans de prison pour insulte à la religion, se bat pour obtenir sa libération. Pour elle, chaque jeudi est une souffrance, celui où elle attend de savoir si son mari, Raïf Badawi, va être flagellé le lendemain matin.

Crime d'apostasie

"Il ne serait pas en mesure de supporter une autre série de flagellations", redoute son épouse. Aujourd'hui, elle tente de convaincre un représentant de l'ONU de se rendre à Ryad. Elle redoute que son mari soit jugé pour apostasie pour avoir renoncé à l'islam. Un crime pour l'Arabie saoudite passible de la peine de mort. Le rapporteur de l'ONU sait qu'il ne peut pas agir au plus vite. Il propose donc une série de photos qu'il compte partager sur les réseaux sociaux.

Depuis janvier, 89 personnes ont été exécutées en Arabie saoudite, c'est autant que le total de l'année 2014.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne