La Californie vit sa pire sécheresse depuis un siècle

(East Porteville, en Californie, subit une sécheresse pour la troisième année consécutive. © Radio France / Loïc Pialat)

Pour la troisième année consécutive, la Californie subit une grave sécheresse, qui prive d’eau courante tout un quartier depuis des semaines.

Des foyers privés d’eau courante depuis le début de l’été au cœur du pays le plus puissant du monde, impensable ? Pourtant, c’est bien ce que vivent les Californiens d’East Porterville, aux Etats-Unis. Le plus grand Etat américain est frappé par la pire sécheresse du siècle qu’il ait connu. C’est la troisième année consécutive que la pluie manque autant.

East Porterville, au centre de l'Etat, souffre plus qu'Hollywood ou la Silicon Valley. Ici, c'est l'agriculture l'activité économique principale. Les puits privés qui alimentent habituellement cette communauté pauvre et en majorité hispanique sont vides, car la rivière qui les alimentait est à sec depuis des mois. Au total,  400 familles n’ont plus l’eau courante depuis des semaines.

Citerne de fortune

Face à cette situation, les habitants s’organisent, installant des citernes de fortune chez eux. Le puits de Yolanda Serrato était sa seule source en eau. Une source gratuite : "On a vécu 21 ans dans cette maison en utilisant le même puits, la même pompe alors ça m'allait. Je n'ai jamais pensé à me raccorder au réseau municipal. Jusqu'à maintenant", explique-t-elle.

(Yolanda Serrato a installé une citerne de fortune chez elle, où elle n'a plus l'eau courante. © Radio France / Loïc Pialat.)

Dans son jardin, où l'herbe verte a brûlé, il y a désormais un réservoir de 1 600 litres.Yolanda y remplit des dizaines de seaux par jour pour la vaisselle, la douche ou la chasse d'eau.  " J'avais l'habitude de faire ça au Mexique parce qu'on n'avait pas non plus d'eau courante là-bas. Mais une fois qu'on en a, on s'habitue...", admet-elle.

Risque majeur de santé publique

Ce sont 600 puits qui sont à sec dans la région. Pour Andrew Lockman, le chef des urgences du comté de Tulare, à qui est rattaché East Porteville, cette sécheresse est un risque majeur de santé publique : "Chaque jour, il y a plus de gens sans eau courante... Nous travaillons sur un programme pour les équiper d'une citerne avec une eau propre et potable que nos services connecteront directement à leur plomberie. L'eau passera par leur chauffe-eau donc ils pourront aussi prendre des douches chaudes. "

Cette solution d'urgence va durer un an, au minimum. Pour les autres options, comme creuser des puits plus profonds, se raccorder au réseau municipal ou attendre la recharge de la rivière, il faudra du temps et beaucoup d'argent. En attendant, des associations distribuent des bouteilles d’eau potable aux familles démunies. 

Fred Beltran, à la tête d’une de ces associations, ne cache pas son inquiétude pour le long terme : "Quand il y a eu la sècheresse dans le Midwest, du côté de l'Arkansas, beaucoup de gens ont émigré. Je pense que ça pourrait arriver ici aussi. S'il n'y a pas plus de pluie dans les années à venir, les gens s'en iront. D'ailleurs, ils s'en vont déjà."

Vous êtes à nouveau en ligne