L'Iran capable de réaliser une bombe atomique?

Lancement d\'un Shahab-3 le 28 septembre
Lancement d'un Shahab-3 le 28 septembre (© AFP Shaiegan)

Selon un article du New York Times, l'Iran est suffisamment informé pour concevoir et produire la bombe atomique

Le New York Times dit s'appuyer sur un rapport confidentiel de l'Agence internationale de l'énergie atomique ( AIEA).

Le rapport, qui aurait été découvert par les agences de renseignements américaines, précise cependant bien, que ces conclusions nécessitent de plus amples confirmations.

Des inspecteurs de l'AEIA se rendront le 25 octobre sur le site d'enrichissement d'uranium en construction dont l'Iran a révélé l'existence au monde il y a seulement une dizaine de jours.

Le rapport

Intitulé "Dimensions militaires possibles du programme nucléaire iranien", le rapport rédigé en collaboration avec des experts en armes nucléaires, de l'agence mais aussi de l'extérieur, va bien au-delà des positions tenues en public par de nombreux gouvernements, dont les Etats-Unis.

Le rapport brosse tout d'abord le tableau d'un programme complexe qui aurait débuté début 2002, dirigé par le ministère iranien de la Défense "visant au développement d'une charge nucléaire pouvant être délivrée par le missile Shahab-3". Un missile iranien de moyenne portée (1.000 à 2.000 kilomètres) qui peut atteindre le Moyen-Orient et certains pays d'Europe. Les mêmes missiles qui viennent d'être tirés en Iran les 27 et 28 septembre derniers.

Le rapport de l'AIEA dit également prouver qu'au-delà des progrès réalisé par l'Iran sur la création d'une bombe atomique grâce à des experts officiels, ou non, du nucléaire à travers le monde, l'Iran se serait livré à des recherches approfondies et des tests, pour comprendre comment fabriquer les composants d'une telle bombe. Le rapport ne précise cependant pas où en sont ces recherches. Celui-ci se termine en concluant que "des essais non-nucléaires en Iran laisseraient penser que le système d'implosion fonctionnerait correctement".

Le directeur général de l'AIEA, Mohammed El baradei lui-même, a soulevé des doutes sur la complétude et la crédibilité de ce fameux rapport. L'AIEA a même déclaré le mois dernier qu'elle n'avait "aucune preuve concrète" que l'Iran ait jamais cherché à produire des armes nucléaires et encore moins des têtes nucléaires.

Lire aussi:
>>