L'énorme incendie qui ravage un quartier de San Francisco a fait au moins quatre morts

Les flammes ont fait un mort et détruit plus de cinquante maisons d\'un quartier proche de l\'aéroport international
Les flammes ont fait un mort et détruit plus de cinquante maisons d'un quartier proche de l'aéroport international (AFP - Justin SULLIVAN)

C'est la rupture, pour une raison inconnue, d'un important conduit de gaz naturel souterrain qui serait à l'origine du brasier qui enflamme depuis jeudi soir un quartier résidentiel proche de l'aéroport international de San Francisco.Le gigantesque incendie a fait quatre morts, des dizaines de blessés et détruit une cinquantaine de maisons.

C'est la rupture, pour une raison inconnue, d'un important conduit de gaz naturel souterrain qui serait à l'origine du brasier qui enflamme depuis jeudi soir un quartier résidentiel proche de l'aéroport international de San Francisco.

Le gigantesque incendie a fait quatre morts, des dizaines de blessés et détruit une cinquantaine de maisons.

Des habitants du quartier de San Bruno, paniqués, ont fui leurs maisons en pleine nuit alors que d'immenses flammes embrasaient le ciel. Des dizaines de maisons ont été littéralement englouties par le feu et l'explosion a creusé un cratère fumant de la taille d'un carrefour.

Les pompiers à pied d'oeuvre
Les images de la télévision montraient des pompiers allant de maison en maison avec des chiens renifleurs, à la recherche d'éventuelles victimes.

Les pompiers, qui continuent à rechercher d'éventuelles victimes ou survivants dans la zone dévastée, avaient fait état vendredi en début d'après-midi (heure française) d'au moins six morts. Mais le gouverneur adjoint de Californie Abel Maldonado a ensuite revu le bilan provisoire à la baisse, à quatre morts.

Le bilan pourrait s'alourdir, au fur et à mesure de l'avancée des recherches dans les décombres avec l'aide de chiens. "Vous avez entendu les chiffres, ils ne peuvent qu'augmenter", a averti le maire de San Bruno, James Ruane.

Plus d'une trentaine de personnes ont par ailleurs été transportées vers les hôpitaux de la zone pour y être soignées.

Jusqu'à 200 pompiers, appuyés par des hélicoptères et des avions bombardiers d'eau, ont été envoyés sur place, sans parvenir à venir à bout des flammes qui ont détruit 53 maisons et en ont endommagé au moins 120.

Six heures après l'explosion, plusieurs incendies continuaient à faire rage. Denis Haag, le chef des pompiers du quartier, a annoncé que seulement 50% du feu était contenu.

Témoignages d'habitants
"J'ai entendu un son ressemblant à celui d'un avion passant à basse altitude, puis tout d'un coup la maison s'est mise à trembler", a raconté Tina DiIoia, qui était avec son bébé dans son appartement de la localité de San Bruno, quand l'explosion s'est produite à environ 800 m de là.

"Ensuite, il y a eu une autre explosion. Je suis sortie et il y avait des débris tombant du ciel", a-t-elle ajouté.

Une autre habitante a précisé avoir ressenti "une énorme vague de chaleur qui a pompé tout l'air pendant une minute".

L'explosion s'est produite à proximité de l'aéroport international de San Francisco, dans la banlieue sud de la ville, faisant d'abord croire à un attentat à deux jours du 9ème anniversaire des attentats du 11 septembre.

Une boule de feu a jailli du sol, là où la rupture du conduit s'est produite, avant que les flammes ne se propagent.

Vous êtes à nouveau en ligne