L'appel des parents de Peter Kassig, détenu par les terroristes de Daech

(Peter Kassig a été enlevé il y a un an en Syrie © SIPA)

Les parents de Peter Kassig, un Américain détenu par Daech, publient une vidéo pour implorer les ravisseurs de libérer leur fils. Il était directement menacé dans la dernière vidéo du groupe terroriste.

Il est la prochaine victime désignée par les djihadistes... Peter Kassig, un Américain de 26 ans, est otage depuis un an en Syrie. A la fin de la vidéo de revendication de l'exécution du Britannique Alan Henning, vendredi, les terroristes de Daech menacent de tuer Peter Kassig.

Les parents du jeune Américain ont à leur tour diffusé une vidéo sur Youtube, pour implorer les ravisseurs de libérer leur fils. Ed et Paula Kassig, les parents de l'otage américain, s'adressent à la fois aux ravisseurs et à leur fils. "Nous avons demandé à notre gouvernement de changer son action, mais comme notre fils nous n'avons pas plus de contrôle sur le gouvernement américain, que vous n'en avez sur le lever du soleil. Nous implorons ceux qui le détiennent de faire preuve de pitié et d'user de leur pouvoir pour faire libérer notre fils ", dit son père.

L'appel des parents de Peter Kassig : à New York les précisions de Charlotte Alix
--'--
--'--

Fiers de ton "aide humanitaire au peuple syrien"

Puis ils s'adressent à leur fils Peter, qu'ils appellent Abdulrahman, le nom que le jeune a pris lorsqu'il s'est converti à l'islam : "Nous sommes tellement fiers de toi et du travail que tu as fait pour apporter une aide humanitaire au peuple syrien ", dit sa mère, un foulard sur la tête. Dignes malgré les circonstances, les parents racontent leur fils, sa compassion pour les civils syriens. Depuis deux ans, il travaillait comme secouriste dans la région, dans des hôpitaux au Liban puis en Turquie où il avait monté une ONG. Il se rendait régulièrement en Syrie pour former des civils au travail de secourisme. C'est là qu'il a été enlevé il y a un an presque jour pour jour.

Mais Peter Kassig est aussi un ancien soldat qui a brièvement servi en Irak en 2007, une information qui n'a probablement pas échappé aux ravisseurs qui menacent de le tuer si les Américains poursuivent leurs bombardements. Les Américains qui martèlent qu'ils ne négocient pas avec les terroristes. Depuis la diffusion de la vidéo montrant l'otage américain, la coalition a d'ailleurs mené une dizaine de frappes dans le nord de la Syrie.