L'ancien président égyptien Mohamed Morsi condamné à mort

(Mohamed Morsi lors de l'un de ses procès en décembre dernier © REUTERS/Asmaa Waguih)

L'ex-président égyptien Mohamed Morsi a été condamné à mort ce samedi. Il était jugé pour des évasions de prison et des violences durant la révolte de 2011.

Mohamed Morsi, ancien président égyptien destitué par l'armée en 2013, a été condamné à mort ce samedi; Il était jugé pour des évasions de prison et des violences durant le printemps arabe de 2011. Mohamed Morsi avait déjà été condamné il y a trois semaines à 20 ans de prison dans un premier procès pour violences.

Ce samedi, une centaine d'autres accusés - dont des dirigeants des Frères musulmans - ont également écopé de la peine capitale. Elle doit désormais recueillir l'avis du mufti d'Egypte avant d'être confirmée ou infirmée le 2 juin. Cet avis du mufti d'Egypte est non contraignant.

"Un verdict politique" pour un proche de Morsi

Mohamed Morsi était également jugé pour espionnage, de 2005 à 2013, notamment au profit du Hamas, du Hezbollah et de l'Iran. Dans ce second procès, Mohamed Morsi a échappé à la peine capitale dont ont écoppé 16 accusés. L'ex-président égyptien a assisté à l'audience dans une cage insonorisée. 

À Istanbul, un ancien ministre du gouvernement Morsi, Amr Darrag, a dénoncé la décision de la cour et a demandé à la communauté internationale de prendre des mesures pour que l'ancien président échappe à la peine de mort. "Il s'agit d'un verdict politique, c'est un assassinat que l'on s'apprête à commettre et il faut que la communauté internationale l'empêche ", a déclaré Amr Darrag, fondateur du Parti de la justice et de la liberté, aile politique des Frères musulmans.

Premier chef d'État à réagir à cette condamnation, le président turc Recep Tayyip Erdogan a fustigé cette décision : "Le président élu par le peuple d'Egypte (...) a malheureusement été condamné à mort. L'Egypte revient à l'Egypte antique ". Le président turc a également accusé l'Occident de "fermer les yeux " sur le coup d'Etat de 2013. 

Vous êtes à nouveau en ligne