Kosovo : "obligé" d'acheter des cravates, le Premier ministre double son salaire

Un homme dépose des cravates devant le siège du gouvernement kosovar à Pristina (Kosovo), le 26 décembre 2017, afin de protester contre la décision du Premier ministre d\'augmenter son salaire. 
Un homme dépose des cravates devant le siège du gouvernement kosovar à Pristina (Kosovo), le 26 décembre 2017, afin de protester contre la décision du Premier ministre d'augmenter son salaire.  (ARMEND NIMANI / AFP)

Afin de protester contre cette décision, des militants de la société civile kosovare ont accroché pas moins de 300 cravates devant le bâtiment du gouvernement. 

De 1 500 à 3 000 euros par mois. Après 100 premiers jours à la tête du gouvernement, le Premier ministre du Kosovo, Ramush Haradinaj, a récemment décidé de doubler son salaire afin d'être "au niveau" de ses "responsabilités""Je suis obligé d'avoir une cravate, je ne peux pas sortir n'importe comment, je dois avoir une chemise", a défendu le chef du gouvernement kosovar la semaine dernière, lors d'une interview. 

En réaction, plusieurs militants de la société civile kosovare ont accroché 300 cravates sur un grillage situé devant le bâtiment du gouvernement, mercredi 27 septembre, à destination du Premier ministre. "Ramush Haradinaj est le Premier ministre de gens pauvres qui gagnent 200 euros par mois", a réagi Kushtrim Mehmeti, l'un des responsables de l'ONG "Beyond the wall" (derrière le mur), qui a organisé une collecte de cravates pour Ramush Haradinaj. 

"Il ne doit pas oublier oublier qu'il représente des gens qui n'ont pas un problème de cravate mais qui ont le problème d'être pauvres", a poursuivi Kushtrim Mehmeti. 

L'un des pays les plus pauvres d'Europe

L'initiative, dont l'objectif était de se moquer du "besoin de Haradinaj d'avoir une bonne apparence", a été largement soutenue. De nombreuses personnes ont fait don de leurs cravates.

Halil Xani, un retraité de 67 ans venu  accrocher sa cravate devant le siège du gouvernement, a indiqué que ses revenus s'élevaient à 75 euros par mois. Il a précisé qu'il aurait besoin de trois ans et demi pour gagner le salaire mensuel du Premier ministre. "Cela n'a aucun sens. Nous aussi avons besoin d'argent, pas seulement les responsables", a-t-il déclaré. 

Le Kosovo est un des pays les plus pauvres d'Europe, avec un taux de chômage d'environ 30% et une part similaire de personnes vivant dans des conditions de pauvreté relative. 8% des Kosovars sont même dans une situation d'extrême pauvreté.

Vous êtes à nouveau en ligne