Karima à sa petite sœur partie en Syrie : "Il faut que tu reviennes"

(Raqqa, la "capitale" de l'Etat islamique © REUTERS | Nour Fourat1)

Hanane, 16 ans, a disparu de son domicile nîmois le 21 avril dernier. Elle est en Syrie selon sa sœur. Ses parents ont déposé en fin de semaine dernière une plainte auprès du procureur de la République de Nîmes pour "enlèvement", "corruption de mineur" et "provocation au suicide".

 "J'ai des nouvelles de ma petite sœur mais c'est très fragile. Elle est dans la ville de Raqqa. Et quand elle me parle j'entends des coups de feu derrière …" raconte Karima qui est en contact avec Hanane par téléphone ou SMS. Avant de rejoindre la Syrie, celle-ci était en seconde à Nîmes. Elle se destinait à des études d'ingénieur. "On ne s'y attendait pas. C'est comme si on prenait une bombe qu'on la lançait dans votre maison. Ma sœur c'était la petite qui jouait au ballon tous les jours. C'est un bébé…"

Karima à sa petite sœur partie en Syrie : "Il faut que tu reviennes" - reportage Ludovic Labastrou
--'--
--'--
 

Hanane a pourtant subtilisé le passeport et la carte d'identité de Karima pour quitter la France. La grande soeur essaie de convaincre la plus jeune de rentrer  : "Il faut que tu reviennes. T'inquiètes pas, t'iras pas en prison, t'es pas une terroriste, ils t'ont endoctrinée, t'es pas partie de ton plein gré..."

 

Dans plusieurs messages, Hanane clame sa volonté de revenir même si c'est la prison qui l'attend en France. En Syrie, c'est la mort.   

Vous êtes à nouveau en ligne